ASSE : A combien s’élève la fortune de David Blitzer qui lorgnerait sur le club ?

ASSE david blitzer
Un nouveau nom de repreneur circule à l’ASSE.

En avril 2021, les actionnaires majoritaires de l’ASSE, à savoir Bernard Caïazzo et Roland Romeyer, ont mis en vente publiquement le club. Si plusieurs candidats se sont montrés intéressés, une nouvelle offre serait arrivée sur la table des dirigeants stéphanois. D’après le quotidien britannique The Independant, elle émanerait de David Blitzer, homme d’affaires américain, déjà très présent dans le sport, et particulièrement dans le football, et dont la fortune est appréciée à plusieurs milliards d’euros.

Intéressé par l’ASSE, sa fortune est estimée à 5 milliards d’euros

David Blitzer est à la tête de Harris Blitzer Sports & Entertainment, en compagnie de son associé Josh Harris. Si certaines de ses acquisitions passées se sont faites via cette société, l’intérêt pour le club français semble provenir de sa propre entreprise, Bolt Football Holdings. La fortune de l’Américain est valorisée à 5 milliards de dollars, soit 4,8 milliards d’euros. Un sacré montant qui ferait de lui, l’un des propriétaires les plus riches du football français.

David Blitzer s’est déjà impliqué dans le sport

Que ce soit via sa propre société, ou avec Harris Blitzer Sports & Entertainment, le milliardaire américain a déjà de l’expérience dans le monde du sport, puisqu’il est actionnaire des Sixers de Philadelphie (NBA), des Devils du New Jersey (NHL), des Yankees de New York (MBL), mais également copropriétaire de Crystal Palace, et détient des parts minoritaires du FC Augsbourg, de l’ADO Den Haag, ou encore de l’AD Alcorcon. Avec aucune représentation en France, l’homme d’affaires aurait trouvé, en l’ASSE, sa pépite. Reste à déterminer si son offre sera la plus convaincante.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles