Les Bleus arrachent la victoire contre le Danemark et verront les huitièmes de la Coupe du monde

Les Bleus arrachent la victoire contre le Danemark et verront les huitièmes de la Coupe du monde

Convaincants malgré un trou d'air coûteux ce samedi soir, les Bleus d'un Kylian Mbappé double buteur ont su se reprendre pour arracher un précieux succès contre le Danemark (2-1). L'équipe de France est la première sélection qualifiée en huitièmes de finale.

Le match : 2-1En maîtrise totale pendant plus d'une heure et logiquement récompensés par l'ouverture du score de Kylian Mbappé (61e), les Bleus ont desserré leur étreinte et laissé un Danemark inexistant jusque-là revenir au score (68e). Mais un second but du numéro 10 français (86e), servi par un Antoine Griezmann éblouissant, a permis à l'équipe de France d'arracher un précieux succès, synonyme de qualification en huitièmes de finale de la Coupe du monde.

lire aussi : Le film du match

Auteurs d'une entame cauchemar face à l'Australie pour leur entrée en lice (4-1), les Français ont livré leur première période la plus convaincante depuis bien longtemps ce samedi soir. Entre la sérénité de la paire Varane-Upamecano, l'incroyable activité d'Antoine Griezmann et le tranchant d'Ousmane Dembélé, il ne manquait qu'un Mbappé plus inspiré pour récompenser la prestation collective de la troupe de Didier Deschamps. Mais le joueur du PSG a envoyé une offrande de Dembélé dans le ciel de Doha (40e). Quelques minutes plus tôt, il avait perdu le ballon qui a conduit à l'unique tentative de Danois éteints (36e).

L'attaquant parisien a corrigé le tir après le repos et a, à deux reprises, fait basculer la partie. D'abord en convertissant un très bel échange avec Theo Hernandez pour ouvrir le score (61e), puis en s'arrachant pour reprendre à bout portant le centre plongeant de Griezmann, auteur d'une magnifique prestation (voir plus bas), pour offrir la victoire (86e) aux siens. L'équipe de France aurait aussi pu signer un succès plus net avec un peu plus de réussite sur cette tête à bout portant d'Aurélien Tchouaméni (78e) ou sur le retourné d'Adrien Rabiot (80e).

Entre-temps, les tenants du titre s'étaient montrés coupables d'un relâchement sanctionné par l'égalisation d'Andreas Christensen sur corner (68e). Finalement sans conséquence, grâce aussi à une parade d'Hugo Lloris (73e) ou à l'imprécision de Martin Braithwaite (81e).

Le joueur : inusable GriezmannIl ne s'agit que de son deuxième match à ce nouveau poste de relayeur droit, mais Antoine Griezmann est déjà indispensable dans le 4-3-3 français. Sa science du placement a encore fait des ravages entre des lignes danoises que sa vista a fait souffrir tout au long du match. D'un subtil extérieur du pied, il est celui qui lance Mbappé finalement mis à terre par Christensen (20e). Ses coups de pied arrêtés ont presque tous été dangereux et son ultime centre a offert le but de la victoire à Mbappé (86e). Avec un peu plus de précision, le joueur de l'Atlético aurait aussi pu marquer (60e). Mais son immense activité défensive (2 interceptions, 6 ballons récupérés) l'excuse amplement.

lire aussi : Le classement du groupe D

Le fait : les Bleus déjouent la malédictionPour la première fois depuis le Brésil en 2006, le champion du monde en titre va participer aux huitièmes de finale de la Coupe du monde. Grâce à cette deuxième victoire en autant de matches dans ce Mondial, une habitude sous les ordres de Didier Deschamps, les Bleus sont assurés d'être qualifiés pour le prochain tour et un match nul contre la Tunisie leur suffira pour valider la première place du groupe D.