Boubacar Kamara, Aston Villa et des cœurs brisés

Dix-sept ans dans une vie, ce n'est pas rien. Encore moins quand on n'en a que 22. C'est pourtant la page que s'apprête à tourner Boubacar Kamara, celle de son histoire à l'Olympique de Marseille. En attendant de peut-être la rouvrir un jour, l'enfant du 9e arrondissement de la cité phocéenne va changer d'air cet été. Un grand saut dans le vide, pour lui qui n'a connu qu'un seul maillot : le ciel et blanc de l'OM, qu'il portait depuis ses 5 ans. Un club dont ses parents étaient dingues, eux qui emmenaient le petit Bouba en virage Nord, chez les Yankees. Mais cette histoire d'amour, presque trop parfaite pour Marseille, vient de prendre fin. Après avoir décliné les offres de prolongation, Boubacar Kamara a succombé au charme d'un dandy anglais, Steven Gerrard. Libre, le taulier du milieu marseillais rejoint donc Aston Villa. Un choix qui a du mal…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles