Boxe - Lourds - Anthony Joshua pourrait se retirer afin que Tyson Fury puisse combattre Oleksandr Usyk

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Afin que Tyson Fury puisse combattre Oleksandr Usyk pour le titre incontesté des poids lourds ou défendre sa couronne WBC contre le challenger obligatoire, Dillian Whyte, Anthony Joshua envisagerait une offre de retrait. Anthony Joshua, qui doit affronter Tyson Fury, envisage de se retirer afin que ce dernier puisse combattre Oleksandr Usyk pour le titre incontesté des poids lourds ou défendre sa couronne WBC contre le challenger obligatoire, Dillian Whyte. Selon la BBC, Bob Arum et Frank Warren, les promoteurs de Fury, ont fait pression pour que Whyte accepte leurs conditions, et ils ont dans le même temps pris contact à l'équipe de Joshua afin que celui-ci se retire et que Fury puisse ensuite combattre Usyk. Un accord pour l'un ou l'autre combat devrait être conclu d'ici à mercredi. Une offre de 15 millions de livres sterling ? Le quotidien anglais The Telegraph précise que Joshua est prêt à accepter une offre de 15 millions de livres sterling (17,9 millions d'euros) pour se retirer de sa date de combat prévue en avril avec Usyk pour permettre à l'Ukrainien de combattre Fury au Moyen-Orient. lire aussi La hiérarchie chez les lourds en plein bouleversement Joshua a activé sa clause de revanche avec Usyk (qui détient le titre de champion WBC, WBO et IBF) après avoir été battu aux points en septembre de l'année dernière, et a insisté sur le fait qu'il souhaitait une revanche pour devenir triple champion du monde des poids lourds.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles