Foot - FIFA - Les supporters seraient favorables à une Coupe du monde tous les deux ans... selon une enquête commandée par la FIFA

·1 min de lecture

Une enquête commandée par la FIFA à deux instituts de sondage indépendants révèle qu'une « majorité » de supporters « veulent voir la Coupe du monde plus fréquemment ». Si le projet de Coupe du monde tous les deux ans piloté par Arsène Wenger suscite bon nombre de réactions hostiles, notamment de la part des groupes de supporters, la FIFA continue d'y croire et de le défendre, coûte que coûte. Avec l'aide de ses ambassadeurs (Ronaldo, Cahill, Schmeichel...), mais pas que. Selon une enquête commandée par... la FIFA elle-même aux deux instituts de sondage indépendants IRIS et YouGov, menée en ligne en juillet auprès d'un panel de 15 008 personnes, « la majorité des supporters veulent voir la Coupe du monde plus fréquemment ». lire aussi Aleksander Ceferin, le président de l'UEFA, veut un rendez-vous avec la FIFA En s'y penchant de plus près, on constate que cette « majorité » représente 55% des sondés, soit 8 234 personnes. Et que le pourcentage tombe à 30% pour les supporters favorables à une Coupe du monde tous les deux ans (contre 14% pour une Coupe du monde tous les trois ans et 11% pour une Coupe du monde tous les ans). De plus, la question de départ comporte un biais non négligeable, puisque l'on demande au sondé de se prononcer en considérant son « intérêt personnel », « sans tenir compte de tout autre impact qu'une refonte des calendriers pourrait entraîner ». Une autre enquête « élargie » est en cours Par ailleurs, si la Fédération internationale précise que « dans toutes les régions du monde, les jeunes générations sont plus ouvertes et plus intéressées par le changement que les autres générations », la formule actuelle a toujours la préférence des 18-24 ans (37%, contre 31% pour l'hypothèse d'une Coupe du monde tous les deux ans) et des 25-34 ans (40%, contre 31%). « Une enquête élargie auprès de 100 000 personnes est actuellement en cours dans plus de cent pays, précise la FIFA. Plus internationale et plus représentative en termes de population, diversité géographique mais aussi histoire et potentiel footballistique, elle sondera la fréquence des Coupes du monde de la FIFA masculines et féminines. Ses conclusions seront publiées le moment venu. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles