Foot - L1 - Le PSG arrache la victoire à la dernière minute à Metz en Ligue 1

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Accroché jusqu'au bout du temps additionnel par Metz, le PSG a enchaîné un septième succès de rang en Ligue 1 grâce à Achraf Hakimi, auteur d'un doublé dont le but de la victoire dans le temps additionnel (90e+5, 2-1). Le PSG est en tête de la Ligue 1. Metz est lanterne rouge. Le match : 1-2 Devant au tableau d'affichage dès la 5e minute grâce à un but d'Hakimi validé par la goal-line technology, le PSG aurait pu/dû passer une soirée tranquille tant il s'est créé de nombreuses occasions dans le premier quart d'heure de la rencontre (7e, 10e, 12e), par Mbappé. Mais à chaque fois, une maladresse ou du déchet technique sont venus gâcher ces belles situations. Et alors que le FC Metz, dernier de L1 au coup d'envoi, avait tout de la victime expiatoire, il a repris des couleurs au fil des minutes, sous l'impulsion d'un virevoltant Lamine Gueye. lire aussi Le film de Metz-PSG Et ce qui semblait impensable à la vue des premières minutes du match est devenu un peu plus prégnant à l'approche de la mi-temps. Les Messins ont mis plus d'engagement, de vitesse et la puissance de leurs attaquants a commencé à faire souffrir le PSG. Notamment par les courses en profondeur qui ont mis en difficulté Kimpembe ou Nuno Mendes, à l'image de l'action de la 45e minute où Navas sauvait devant Gueye, parti seul vers le but parisien. Cette situation chaude faisait suite à l'égalisation de la tête de Kouyaté, six minutes plus tôt, sur un corner de... Gueye. Un deuxième acte peu emballant La seconde période fut moins riche en situations nettes, pour ne pas dire soporifique pendant 40 minutes. Le PSG a eu la mainmise sans pour autant se montrer extrêmement dangereux. Plusieurs fois, les Parisiens (Neymar, Hakimi, Wijanaldum) ont tiré à côté du but d'Oukidja. Le FC Metz a, quant à lui, défendu ce nul avec abnégation et beaucoup de discipline défensive, ne cherchant même plus à jouer ses quelques cartouches offensives.

Avec un peu de réussite, les hommes de Frédéric Antonetti auraient pu mener (58e) sur une intervention à la limite de la main d'Hakimi. La rencontre a basculé dans le temps additionnel. Les Messins ont perdu leur concentration et ont vu leur capitaine Bronn être expulsé pour un second avertissement en voulant gagner du temps. Un fait de jeu qui a provoqué la colère d'Antonetti, à son tour expulsé. Et sur un dernier joli décalage de Neymar pour Hakimi, le Marocain a trompé Oukidja d'un tir du gauche enveloppé. S'ensuivit une altercation entre joueurs et c'est dans une certaine confusion que le coup de sifflet final fut donné. Le joueur : Hakimi était partout Double buteur sur la pelouse de Saint-Symphorien, la recrue la plus chère de l'été parisien (60 M€ payés à l'Inter Milan) a confirmé ses excellentes aptitudes offensives. C'est déjà son troisième but en L1, où il a aussi délivré deux passes décisives. Il sauve devant Niane (58e) du torse à la limite de la main alors que le score était de 1-1. Le PSG tient enfin un latéral droit de haut niveau. 2 Comme le nombre de victoires arrachées par le PSG dans les ultimes secondes du temps additionnel. Comme dimanche face à Lyon (2-1), le PSG a décroché le succès grâce à un but inscrit au bout du bout des arrêts de jeu. Le PSG continue son sans-faute avec sept victoires en autant de matches. Mauricio Pochettino : « Hakimi est un bon garçon »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles