Foot - L2 - Bagarre générale à Pau et jet de fumigènes à Nancy en Ligue 2

·2 min de lecture

La rencontre entre Nancy et Amiens (1-1) a été interrompue ce vendredi par un jet de fumigènes sur la pelouse tandis qu'une bagarre générale entre joueurs et membres du staff a éclaté après le match entre Pau et Dunkerque en Ligue 2. Décidément, le football français n'en finit plus de vivre des soirées entachées par les interruptions de matches et les débordements entre joueurs ou supporters. Après les différents incidents qui se sont déroulés en marge de la 7e journée de Ligue 1 mercredi, notamment lors de Angers-OM (0-0) et Montpellier-Bordeaux (3-3), ce fut au tour de la Ligue 2 d'être touchée par de tristes événements vendredi soir à l'occasion du multiplex de la 10e journée. Bagarre générale lors de Pau-Dunkerque À Pau, le public s'est bien tenu malgré la défaite des joueurs de Didier Tholot face aux Dunkerquois (1-2). Mais des incidents ont gâché la fin de match au Nouste Camp. Des images ont montré des échauffourées entre joueurs qui ont mis un temps fou à regagner les vestiaires. Une bagarre générale a éclaté au coup de sifflet final d'un match par ailleurs très animé lors duquel deux joueurs ont été expulsés (Alioune Ba pour Dunkerque et Antoine Batisse à Pau). lire aussi Le Havre se hisse à la cinquième place, Dijon rechute, et Nancy se sépare de son entraîneur Selon le quotidien La Voix du Nord, Plusieurs joueurs et membre du staff en sont venus aux mains à l'issue de la rencontre. Le Dunkerquois Thomas Vannoye et le Palois Djibril Dianessy ont également écopé d'un carton rouge pour leur implication dans les altercations. Nancy-Amiens interrompu par un jet de fumigènes À Nancy, la situation ultra-délicate du club, lanterne rouge et qui n'a toujours pas gagné après 10 journées de Championnat, a exaspéré le public de Marcel-Picot. Mécontents du match nul qui se dessinait lors la réception d'Amiens (1-1), des supporters ont lancé des fumigènes sur la pelouse dans le temps additionnel. L'arbitre a immédiatement interrompu les débats, pour trois petites minutes seulement, avant de permettre aux deux équipes de terminer la rencontre. lire aussi Ce que préconise Gérald Darmanin contre les violences dans les stades Des spectateurs se sont ensuite rapprochés de la pelouse, sans pour autant l'envahir, afin de manifester leur colère. La soirée des Nancéiens s'est achevée une petite demi-heure plus tard par l'éviction de l'entraîneur allemand Daniel Stendel. Le club a annoncé sur twitter que « Benoît Pedretti assurera l'intérim attendant la nomination d'un nouveau coach. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles