Guillaume Martin (Cofidis) : « Je ne participerai pas à la Vuelta »

Vainqueur du Tour de l'Ain, le Français fait l'impasse sur la Vuelta. (Tommaso Pelagalli/Presse Sports)

Le Français, vainqueur du Tour de l'Ain jeudi, ne participera pas au Tour d'Espagne (19 août au 11 septembre). Malgré sa volonté affichée après sa Grande Boucle écourtée, sa saison déjà longue a incité son équipe (Cofidis) à la prudence.

« On a vu une dernière étape du Tour de l'Ain difficile à contrôler, est-ce que vous vous attendiez à ce scénario ?
Oui, on avait prévu ça avec l'équipe. Une dernière étape courte, dure, avec beaucoup de dénivelés et des adversaires proches au général, on savait que ça pouvait partir fort. Ça a été le cas avec des coureurs bien placés comme Pedrero et Julian (Alaphilippe) qui sont partis devant. On a choisi de ne pas s'affoler pour garder un maximum de monde pour pouvoir rouler. Je pense qu'on a parfaitement géré.

Guillaume sur son succès sur le Tour de l'Ain

« Non, je n'ai pas douté pour la simple et bonne raison que je ne pensais pas qu'il (Antonio Pedrero) était si fort »

Avez-vous douté lorsque vous n'aviez plus que Rémy Rochas à vos côtés et qu'Antonio Pedrero faisait un gros numéro avec plus de 2'30 d'avance (il était 17e à 2'06 au général avant l'étape) ?
Non, je n'ai pas douté pour la simple et bonne raison que je ne pensais pas qu'il était si fort ! On l'a vu distancer ses compagnons d'échappée un à un mais je pensais qu'il allait finir par s'écrouler un peu. Et dans la dernière montée, on était bien organisé et on reprenait quasiment rien, j'ai compris qu'il était vraiment très costaud aujourd'hui (jeudi). Heureusement, on avait géré l'écart et avec l'accélération à l'approche du sprint je me doutais que ça le ferait.

lire aussi

Toute l'actualité cyclisme

Quel est votre programme de course pour la fin de saison ? Vous aviez manifesté votre envie de faire la Vuelta après votre abandon frustrant du Tour de France en raison du Covid.
Finalement, je ne disputerai pas le Tour d'Espagne. L'équipe considère que j'ai déjà beaucoup couru cette saison (plus de 60 jours de course) et préfère m'aligner sur des épreuves moins longues. Je serai sur la Polynormande dimanche puis le Tour du Limousin (16 au 19 août) qui sera ma dernière course par étapes de la saison, avant notamment les deux classiques World Tour au Canada, le GP de Québec et de Montréal (9 et 11 septembre). »