• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Holger Rune surclasse Adrian Mannarino au deuxième tour de l'Open de Lyon

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Adrian Mannarino n'a pas pu enrayer sa mauvaise dynamique face à Holger Rune. Le Français s'incline au deuxième tour de l'Open de Lyon (6-4, 6-3).

Ce n'est rien de dire que le début de saison est particulièrement délicat pour Adrian Mannarino. Avant cet Open de Lyon, le Français n'avait plus gagné un match depuis l'Open de Delray Beach... en février. Avec huit défaites en autant de premiers tours, le Français n'arrivait évidemment pas en confiance. Sa victoire au premier tour sur Aslan Karatsev, un autre joueur en manque de résultats, allait-elle annoncer un renouveau pour Mannarino ? Las, Holger Rune a vite mis un terme à tous les espoirs possibles.

lire aussi

Le tableau de l'Open de Lyon

Il faut dire que la dynamique entre les deux hommes est radicalement différente. Le Danois pointe aujourd'hui au 40e rang mondial alors qu'il y a un an, il était encore 313e. Surtout, il a remporté il y a quelques semaines son premier titre sur la terre battue de Munich. En gros, à 19 ans, il est un des hommes en forme du moment. Et le contraste fut criant avec un Mannarino visiblement pas dans un bon jour. Se plaignant de la visibilité sur le court, en panne de premières balles, tête basse et démarche hésitante, le Français n'envoyait aucun signe positif alors que Rune alignait les points. Breaké à 2-2, Mannarino n'allait pas pouvoir refaire son retard dans le premier set.

La suite était du même acabit. Dans la fournaise lyonnaise, les deux hommes souffraient physiquement. Alors que Rune lui faisait visiter tous les coins du court, Mannarino semblait même à l'agonie. Mais Rune grimaçait aussi et on se disait que si le Français arrivait à le faire jouer un peu plus, il avait peut-être encore une chance de revenir. Mais c'était lui qui lâchait son service, une nouvelle fois à 2-2. Le jeu suivant était long et éprouvant, mais le Danois sauvait trois balles de débreak pour se détacher 4-2. C'en était trop pour Mannarino qui ne pouvait que hurler sa frustration. Rune, lui, concluait le match sur un double break.

lire aussi

Toute l'actu du tennis

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles