JO - Escrime (H) - Les fleurettistes champions olympiques après leur victoire contre la Russie aux JO de Tokyo

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Battus en finale en 2016 par les Russes, les fleurettistes français ont pris leur revanche aux JO de Tokyo (45-28) et se sont offert le premier titre depuis 2000 dans la discipline. 

L'équipe de France de fleuret a offert à la délégation tricolore un cinquième titre olympique à Tokyo. Les Bleus ont largement battu en finale (45-28) leurs bourreaux de la finale de Rio en 2016, les Russes. C'est le premier sacre dans la discipline depuis la médaille d'or à Sydney en 2000. 

Erwann Le Péchoux, puis Julien Mertine ont vite créé un petit écart face aux frères Borodachev (10-5) d'entrée de jeu. Un écart maintenu et creusé à chaque relais d'Enzo Lefort. Progressivement, les Français ont pris le large, s'offrant jusqu'à 13 touches d'avance (37-24), sous l'impulsion d'un excellent septième relais de Julien Mertine. Comme un symbole, c'est Erwann Le Péchoux, 39 ans, qui offre l'or à la France pour la dernière compétition de sa carrière.

Ce sacre est le premier en fleuret par équipes depuis le sacre de leurs homologues - Jean-Noël Ferrari, Brice Guyart, Patrice Lhôtellier, Lionel Plumenail - à Sydney en 2000. Pour Erwann Le Péchoux, à 39 ans, ce sacre signifie un départ à la retraite par la grande porte. Déjà quadruple champion du monde par équipes, et argenté à Rio aux Jeux en 2016, il remporte le seul titre qui lui manquait.

Lire la suite sur L'Équipe.fr

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles