Karim Benzema avant la Supercoupe d'Europe : « Je suis préparé pour faire beaucoup mieux »

Karim Benzema avant la Supercoupe d'Europe : « Je suis préparé pour faire beaucoup mieux »

Avant la finale de la Supercoupe d'Europe, mercredi (21 heures), contre l'Eintracht Francfort, Karim Benzema n'a pas masqué ses ambitions, toujours plus élevées. Même si le capitaine du Real Madrid se refuse à dire qu'il est actuellement le meilleur joueur du monde.

Nouveau statut oblige, Karim Benzema a bénéficié de cinq jours de vacances de plus que ses partenaires du Real Madrid cet été. Une récompense accordée par son club après la longue dernière saison. Mais au vu de la nouvelle dimension de ses biceps, le Français de 34 ans n'a pas chômé pendant ses congés.

lire aussi

Que peuvent attendre Aurélien Tchouaméni et Eduardo Camavinga cette saison au Real Madrid ?

La recette de sa longévité, comme il l'a assuré, ce mardi soir, à Helsinki, lors de la conférence de presse en amont de la finale de la Supercoupe d'Europe. « L'âge, ça ne compte pas. C'est sûr que je ne suis plus tout jeune mais le physique est toujours là car je travaille énormément sur et en dehors du terrain. Et j'ai encore cette capacité à être performant au plus haut niveau », a-t-il expliqué avant de reconnaître que le départ de Cristiano Ronaldo l'avait poussé à se transformer.

« Depuis qu'il est parti, c'est sûr que j'ai mis beaucoup plus de buts. Mais j'avais un autre rôle, plus de passeur. Il m'a beaucoup aidé sur et en dehors du terrain mais je savais que je pouvais faire plus. Quand il est parti, c'était le moment pour changer mon jeu, être plus ambitieux et pour l'instant ça se passe bien. »

Karim Benzema

« L'année dernière, j'ai fait une grosse saison. Maintenant, c'est un nouveau challenge et l'idée, c'est de faire mieux, d'être encore meilleur sur le terrain »

Favori au prochain Ballon d'Or, le meilleur buteur de la dernière Ligue des champions (15) et de la dernière Liga (27) la saison dernière n'est pas pour autant rassasié. L'international français aspire à toujours plus. « L'année dernière, j'ai fait une grosse saison. La meilleure de ma carrière parce qu'il y a eu les trophées au bout. C'était une saison complète, a certifié un Benzema, très souriant et même blagueur avec le parterre de journalistes présents en Finlande. Maintenant, c'est un nouveau challenge et l'idée, c'est de faire mieux, d'être encore meilleur sur le terrain. Et je suis préparé mentalement pour essayer de faire beaucoup mieux. »

À commencer par remporter son premier titre cette saison avec cette finale de Supercoupe d'Europe. « Ce match est très important pour nous, a averti l'attaquant merengue. On sort d'une bonne présaison et on est tous prêts à tout donner pour gagner ce match et ramener le trophée à Madrid. »

Benzema peut devenir le deuxième meilleur buteur de l'histoire du Real

En cas de succès, Benzema égalera d'ailleurs le nombre de titres remportés (23) par Paco Gento avec le Real et ne sera plus qu'à deux unités du recordman, Marcelo (25). « Je n'y pense pas mais chaque année mon objectif, c'est de remporter le plus de titres possibles. Après, pour moi le plus important a toujours été de remporter des trophées collectifs. Les récompenses individuelles sont secondaires », a assuré celui qui, s'il marque mercredi, dépassera Raul (323 buts) et deviendra le deuxième meilleur buteur de l'histoire du club madrilène.

lire aussi

Le hors-jeu semi-automatisé testé lors de la Supercoupe d'Europe

Promu premier capitaine cette saison avec le départ de Marcelo, le Français a toujours fait passer le collectif avant ses aspirations personnelles. Il ne compte pas dévier de cette ligne, comme il l'a prouvé lorsqu'on lui a demandé s'il se considérait comme le meilleur joueur au monde. « Je ne suis pas du genre à dire que je suis le meilleur ou non, a rétorqué Benzema. Ce que je sais, c'est que chaque saison j'essaye de donner le maximum pour ce club qui, à mes yeux, est le meilleur du monde. »

Carlo Ancelotti

« Aujourd'hui, Karim est irremplaçable. Il n'y a aucun joueur au monde qui peut le remplacer »

Présents à ses côtés en conférence de presse, son entraîneur, Carlo Ancelotti, et son coéquipier, Luka Modric, n'ont, eux, aucun doute sur le nouveau statut du Français. « Aujourd'hui, Karim est irremplaçable. Il n'y a aucun joueur au monde qui peut le remplacer, a affirmé l'Italien. Donc c'est sûr que quand le meilleur attaquant au monde actuellement est absent, c'est préjudiciable pour notre équipe. »

Le milieu croate, lui, s'est replongé dans ses souvenirs pour couvrir d'éloges Benzema : « Quand tu commences à t'entraîner et jouer avec lui, tu vois tout de suite que c'est un joueur unique, différent et avec un talent impressionnant. Je me réjouis qu'aujourd'hui tout le monde reconnaisse ce que je savais déjà depuis très longtemps. »

lire aussi

Le palmarès de la Supercoupe