L'Iran a tout perdu

Carlos Queiroz n'aura pas réussi son coup. Comme en 2018, son Iran a loupé la qualification pour un but. Sauf que cette fois, ce n'est pas un bombazo de Iago Aspas à la 91e minute - qui avait qualifié l'Espagne à sa place grâce à un nul face au Maroc (2-2) - dans l'autre rencontre du groupe qui a barré la route de la formation perse. Non, là, c'est bien tout seule que l'Iran s'est sabordé en se montrant incapable de contenir les vagues américaines en première période, puis à foutre le feu ensuite dans la surface de la Team USA. Encore une fois, le géant du Moyen-Orient ne sera pas au rendez-vous des huitièmes de finale d'une Coupe du monde. Le triste épilogue sportif d'une campagne qui aura divisé plus que rassemblé un peuple iranien aujourd'hui plus que jamais désuni.

Déception sur le terrain, tension…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com