Mercato - ASSE : Claude Puel lâché par ses joueurs ? Il répond

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Battue largement par le RC de Strasbourg ce dimanche, l'ASSE est au bord du gouffre. A l'issue de cette rencontre, Claude Puel a livré ses vérités notamment sur l'ambiance au sein du groupe.

Le 3 octobre dernier, l’ASSE relevait la tête après un début de saison compliqué. Grâce à un penalty obtenu par Wahbi Khazri au bout du temps additionnel, le club stéphanois arrachait le point du match nul face à l’OL (1-1) et retrouvait une certaine fierté. Ce dimanche, les Verts avaient rendez-vous avec le RC de Strasbourg et espérait confirmer leur bonne prestation aperçue lors du derby. Mais cette rencontre a tourné au fiasco pour le club entraîné par Claude Puel. L’ASSE s’est lourdement inclinée sur la pelouse de la Meinau (5-1). Réduit à dix après l’expulsion de Zaydou Youssouf, le club a été surclassé par l’équipe alsacienne. Ce dimanche, la formation du Forez pointe à la dernière place du classement. Une défaite, qui fragilise un peu plus la position de Claude Puel, sur la sellette depuis plusieurs semaines.

« Je ne veux pas du tout accabler mes joueurs »

Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ont décidé de conserver Claude Puel après le derby face à l’OL, tout en indiquant que les prochaines rencontres seraient décisives. L’opération reconquête commence mal pour le technicien, qui est revenu sur cette défaite au micro d’Amazon Prime : « Je ne veux pas du tout accabler mes joueurs. On a été très malheureux lors de cette première mi-temps avec beaucoup de faits contre nous. Que ce soit l'expulsion,…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles