Mercato - ASSE : Ces nouvelles révélations fracassantes sur la vente de l'ASSE !

·1 min de lecture

Chargé par l'ASSE de communiquer sur le sujet, l'ancien journaliste, Patrick Chêne, a confirmé que Norodom Ravichak n'avait pas encore accès à la data room, contrairement à d'autres candidats. Et pour cause, le prince cambodgien n'aurait pas encore fourni le ticket d'entrée à 100M€.

Le 27 janvier dernier, le 10Sport.com annonçait en exclusivité que Roland Romeyer et Bernard Caïazzo envisageait de passer la main et de vendre l’ASSE. Quelques mois plus tard, dans une lettre publiée dans les colonnes du Progrès, les deux dirigeants, présents dans le Forez depuis 2004, officialisaient leurs envies de départ. Un nouvel actionnaire est donc attendu dans les prochaines semaines à Saint-Etienne. Mandaté par Romeyer et Caïazzo, le cabinet KPMG avait pour objet d’étudier les propositions et de sélectionner les meilleurs projets. Comme indiqué par L’Equipe, deux dossiers auraient été retenu. Celui mené par Olivier Markarian, ancien PDG de Markal, mais aussi celui de Norodom Ravichak. Prince cambodgien, il a officialisé son intérêt pour l’ASSE dans un entretien à RFI : « Il est exact que je me suis porté officiellement candidat à la reprise de l’AS Saint-Étienne. Mon but, aujourd’hui, est de prendre soin de Saint-Étienne et de tous ceux qui œuvrent pour que ce club retrouve la place qui est la sienne dans le football français et européen. Je souhaite m’investir à long terme et prendre soin de l’ASSE. Si nous nous entendons, j’apporterais des moyens suffisants pour réaliser ces ambitions et…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles