Metz facile devant les Turques de Kastamonu en Ligue des champions

La gardienne de Metz Hatadou Sako a effectué 11 arrêts sur 21 tirs contre Kastamonu. (A. Mounic/L'Équipe)

Les championnes de France ont aisément disposé de Kastamonu (35-24), ce samedi à domicile, pour leur reprise en Ligue des champions.

« Je prends zéro plaisir à vous regarder jouer. Chacune fait son petit spécial. Mettez du rythme et enchaînez. » Emmanuel Mayonnade a dit ça calmement mais sûrement. Le coach de Metz venait de prendre un temps-mort à la dix-septième minute, ce samedi aux Arènes, dans le match de Ligue des champions contre les Turques de Kastamonu. Pourtant, les championnes de France menaient (11-7) face à leurs hôtes, septièmes et avant-dernières du groupe. Mais justement, le score aurait dû être encore plus large tant il y a une nette différence de niveau entre les deux.

lire aussi : Résultats & calendrier du groupe B de la Ligue des champions

Le coup de gueule posé du coach n'a pas porté ses fruits tout de suite puisque Kastamonu est revenu sur les talons français (11-10, 20e) grâce notamment à l'expérimentée Katarina Jezic. Ensuite, Metz a remis de l'ordre dans son jeu, du rythme aussi pour envoyer ses « mobylettes » telle Chloé Valentini convertir des montées de balles pour reprendre la main sur le match (18-14 à la mi-temps).

À l'énergie, la roublardise aussi, Kastamonu a bien tenté de rester dans le coup grâce notamment à des penalties provoqués et transformés par Mouna Chebbah (5 sur 5 dans cet exercice), la plus Française des Tunisiennes, qui a 40 ans a encore de beaux restes après avoir pourtant annoncé sa fin de carrière après son expérience à Bouillargues...

Venue au relais de Camille Depuiset (8 arrêts sur 22 tirs) dans les buts après la pause, Hatadou Sako (11 arrêts sur 21 tirs) a fini d'écoeurer les Turques qui ont bien tenté de jouer à sept contre six (sans gardienne), sans succès. La belle affaire pour les Messines et notamment Emma Jacques qui a ainsi pu effectuer un retour en Ligue des champions intéressant (6 sur 7) après sa blessure au genou gauche, en avril dernier.

lire aussi : Toute l'actualité de la Ligue des champions

Face à une équipe à sa portée certes mais accrocheuse, Metz a réussi sa reprise en la Ligue des champions, après la trêve internationale, en signant un cinquième succès en sept journées dans ce groupe B. À confirmer dès samedi prochain en Turquie contre ces mêmes adversaires pour le début de la phase retour de cette phase initiale.