Les notes de la 1e journée de Ligue 1


Alassana Ouattara a gracié Laurent Gbagbo, Florian Sotoca a lui choisi de condamner tous les Brestois. Et lui n'a pas mis dix ans, mais une heure à peine.



Il est affûté, il défend, il ne râle plus et il régale. Le Neymar 3.0 a compris que ça ne lui servait à rien de viser le printemps. Il est donc revenu affûté comme jamais pour tout donner jusque Noël, soulever le Mondial, avant d'aller pépère au carnaval.



Une passe décisive, un brassard, un but sur penalty dans le formidable outil : tout est pareil qu'il y a cinq ans. Sauf sa voix.


Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com