OM/PSG : Messi, Ramos… Les avertissements d’Alvaro Gonzalez !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le 24 octobre prochain, pour le premier Classico de la saison entre l’OM et le PSG, Alvaro Gonzalez retrouvera certains visages qu’il a bien connus avec Lionel Messi et Sergio Ramos, débarqués cet été dans la capitale. Deux joueurs que le Marseillais a prévenu.

Avec 8 victoires en 8 matchs de Ligue 1, le PSG écrase actuellement le championnat de France. Qui réussira donc à faire tomber l’ogre parisien ? Un club peut-il refaire l’exploit du LOSC et chiper le titre de champion de France aux hommes de Mauricio Pochettino ? Depuis le début de la saison, l’OM de Jorge Sampaoli s’impose comme l’un des plus sérieux concurrents du PSG. Sous la houlette de l’entraîneur argentin, le club phocéen fait forte impression sur le terrain, dominant la plupart de ses adversaires grâce notamment à un jeu très offensif. Dans ce contexte là, le Classico entre l’OM et le PSG qui se déroulera le 24 octobre prochain pourrait donc être très important pour la suite de la saison. Une rencontre dont le climat risque d’être tendu après les polémiques qui avaient explosé la saison passée à l’instar notamment des accusations d’insultes racistes qui auraient été proférées par Alvaro Gonzalez à l’encontre de Neymar. Aujourd’hui, le défenseur central de l’OM est toutefois passé à autre chose en ce qui concerne le Brésilien du PSG. En revanche, l’Espagnol va retrouver d’autres joueurs, qu’il a déjà tenu à prévenir.

Alvaro Gonzalez lance le Classico !

Avant de s’imposer du côté de l’OM, Alvaro Gonzalez s’était…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles