Le Paris-SG relativement épargné au tirage au sort en Ligue des champions, un groupe de folie pour Nantes

Nikola Karabatic et le PSG devraient batailler avec les joueurs de Veszprem Andreas Nilsson (à g.) et Yahia Omar pour la première place du groupe A. (F. Faugère/L'Équipe)

Vendredi, le tirage au sort de la Ligue des champions masculine 2022-2023 a offert à Paris un groupe beaucoup plus abordable que l'an passé. Pour son retour, Nantes aura droit à des affiches somptueuses.

Comme l'an passé, les deux clubs français engagés en Ligue des champions masculine ont hérité de groupes de niveau très différents à l'issue du tirage au sort effectué vendredi à Vienne (Autriche). Mais cette fois, c'est le PSG, en reconquête après son échec en quarts de finale il y a deux mois (contre Kiel, 30-30, 32-33), qui se retrouve avec des adversaires beaucoup plus abordables ; alors que Nantes, pour son retour sur la piste aux étoiles, a été « gâté » dans un groupe extrêmement relevé.

Après avoir dû traverser une « poule de la mort » en 2021-2022, le champion de France parisien aura un peu moins fort à faire pour obtenir l'une des deux premières places du groupe A, synonymes de qualification directe pour les quarts de finale avec match retour à domicile (qu'ils n'avaient pu obtenir la saison passée). Les partenaires de Nikola Karabatic n'ont a priori que deux adversaires à leur mesure, le grand club hongrois de Veszprem (l'équipe de Kentin Mahé et du Franco-Serbe Dragan Pechmalbec, qui arrive de Nantes) et le champion d'Allemagne Magdebourg, qui va cependant devoir trouver ses marques dans une C1 qu'il n'a plus fréquentée depuis 2006.

lire aussi

Le Vardar Skopje exclu des compétitions européennes en 2022-2023

L'équipe de la capitale affrontera aussi trois autres formations absentes du plateau l'an passé, le champion du Danemark GOG Gudme (qui a perdu sa star Mathias Gidsel partie à Berlin), Plock et Zagreb. Il retrouvera en revanche le FC Porto et le Dinamo Bucarest (avec Cédric Sorhaindo), qu'il avait battus deux fois chacun en 2021-2022.

Reste cependant à voir comment se présentera le PSG, toujours candidat au Final Four mais qui apparaît affaibli par les départs de nombreux joueurs majeurs (Mikkel Hansen, Nedim Remili, Vincent Gérard, Benoît Kounkoud) et ne disposera sans doute pas de l'une de ses principales recrues, Dominik Mathé (genou), avant février prochain.

Nantes face aux deux finalistes 2022

Nantes, de retour après un an de purgatoire, peut en revanche se préparer à des affiches aussi difficiles que prestigieuses dans le groupe B. Ce qui annonce des affluences record à la H Arena, voire au Hall XXL.

Au menu, les deux finalistes de l'édition 2022, le double champion en titre barcelonais - l'adversaire favori des Nantais - et les Polonais de Kielce, qui compteront chacun quatre Bleus (Ludovic Fabregas, Dika Mem, Timothey N'Guessan et Melvyn Richardson côté catalan ; Dylan Nahi, Nicolas Tournat et les recrues ex-parisiennes Benoît Kounkoud et Nedim Remili côté polonais). Mais aussi le géant allemand de Kiel, champion d'Europe 2020, les Danois d'Aalborg (finalistes 2021) qui viennent de recruter Mikkel Hansen et le très ambitieux champion de Hongrie, Szeged.

0-8

Symbole du déséquilibre entre les deux groupes tirés au sort : les clubs du groupe A n'ont remporté aucune Ligue des champions dans l'ère du Final Four (depuis 2010) contre 8 dans le groupe B (Barcelone 4, Kiel 3 et Kielce 1). Au total, le groupe A cumule 6 titres de champion d'Europe (Magdebourg 3, Zagreb 2 et le Dinamo Bucarest 1, tous avant 2003) alors que le groupe B en compte 17 (Barcelone 11, Kiel 4, Kielce et Celje 1).

Le « H », qui a changé de coach (l'ex-adjoint Grégory Cojean a pris la suite d'Alberto Entrerrios, parti à Limoges) et lui aussi perdu plusieurs joueurs phares (Emil Nielsen, Kiril Lazarov, Dragan Pechmalbec et David Balaguer notamment) est certes capable de créer de belles surprises, comme en 2018 (finaliste) et 2021 (demi-finaliste). Il devra cependant avant tout assurer son billet pour les 8es de finale en terminant parmi les six premiers du groupe. C'est-à-dire sans doute devancer les deux équipes supposées les plus faibles, Elverum et le revenant Celje.

La phase de groupes se déroulera du 14 septembre au 2 mars 2023. Les 8es de finale se joueront fin mars 2023, les quarts à la mi-mai. Le Final Four de Cologne aura lieu les 17 et 18 juin 2023.

Les groupes

Groupe A : Paris-SG, Magdebourg (ALL), GOG Gudme (DAN), FC Porto (POR), Dinamo Bucarest (ROU), Veszprem (HON), Plock (POL), Zagreb (CRO).

Groupe B :
Szeged (HON), FC Barcelone (ESP), Celje (SLN), Kielce (POL), Kiel (ALL), Nantes, Elverum (NOR), Aalborg (DAN).

lire aussi

Toute l'actualité du handball

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles