Porté par ses recrues, l'OM s'impose aisément face à Reims

L'OM a remporté son premier match de la saison dimanche en clôture de la 1re journée de Ligue 1, en dominant des Rémois (4-1) emportés par la pression phocéenne.

L'atmosphère pesante n'aura pas eu d'incidence sur les joueurs de l'OM lors de cette première journée de Ligue 1. Malgré les sifflets à l'encontre d'Igor Tudor avant le coup d'envoi, et la présence de Dimitri Payet sur le banc, les Olympiens se sont facilement imposés dimanche contre Reims à l'Orange Vélodrome (4-1).

lire aussi

Le film de OM-Reims

Pour sa première officielle avec l'OM, l'entraîneur croate a décidé de bouleverser les certitudes de l'ère Sampaoli en alignant cinq recrues : Jonathan Clauss à droite, Nuno Tavares à gauche, Samuel Gigot et Chancel Mbemba en défense centrale, ainsi que le gardien Ruben Blanco, en remplacement de Pau Lopez, blessé.

Alors que le dernier match de préparation contre l'AC Milan (0-2) avait déclenché son lot de questions alarmantes, les Phocéens ont montré un visage diamétralement opposé dimanche soir. Asphyxiant les Rémois dès l'entame de la rencontre, les Olympiens ont effectué un pressing haut pour obtenir des situations dangereuses en quelques touches de balles.

Le système champenois en 4-3-3 concocté par Oscar Garcia a craqué une première fois sur un déboulé de Jonathan Clauss (voir ci-dessous), le malheureux Wout Faes propulsant le ballon dans ses propres filets à l'instar de son compatriote Arthur Theate avec Rennes contre Lorient plus tôt dans l'après-midi (13e).

1997

Nuno Tavares est le 1er défenseur à marquer lors de ses débuts avec Marseille en Ligue 1 depuis Laurent Blanc, auteur d'un doublé contre Le Havre le 2 août 1997.

Dans l'euphorie, les Marseillais ont continué leur marche avant : Cengiz Ünder a vu son tir dévié par Patrick Pentz sur la barre transversale (17e) et le capitaine du soir Valentin Rongier a trouvé le poteau d'une volée du droit (25e). Seul El Bilal Tour a fait un passé un petit frisson sur le but de Blanco (39e), avant le but du break de Nuno Tavares. Le latéral gauche, prêté par Arsenal, a effectué un festival sur son côté gauche : après avoir fixé Mitchell Van Bergen puis repiqué dans l'axe, le Portugais a brossé sa frappe pour marquer à ras de terre juste avant la pause (45e+2).

Si les Champenois ont tenté d'emballer le match après la pause, sans vraiment se créer d'occasions dangereuses, c'est la recrue marseillaise Luis Suarez qui a marqué le deuxième acte de son empreinte en s'offrant son premier doublé en Ligue 1, 13 minutes après son entrée en jeu. À la suite d'une partie de billard dans la surface rémoise, le Colombien a placé une frappe à ras de terre (75e), puis a conclu un contre foudroyant sur une passe altruiste de Cédric Bakambu. Le Stade de Reims a sauvé l'honneur entre-temps par Folarin Balogun (84e), d'une tête décroisée, profitant de l'attentisme de la défense marseillaise. La seule fausse note dans une soirée presque parfaite pour l'OM.

Le joueur : Jonathan Clauss

Un véritable feu d'artifice ! Jonathan Clauss voulait franchir un cap en signant l'OM. Arrivé de Lens contre un chèque de 9 M€, le latéral droit a été étincelant pour sa première en Ligue 1 sous maillot olympien. Actif en début de match, il a enflammé le public marseillais d'un petit pont sur Bradley Locko (12e) avant de signer un centre au cordeau, dévié par le malheureux Wout Faes dans son propre but (13e). L'international français (4 sélections) a continué à se proposer sur son côté droit, créant des espaces pour ses coéquipiers. Le piston de 29 ans s'est appliqué en défense lors de la deuxième période, avant de sortir sous les applaudissements nourris du public marseillais (83e).