PSG - Malaise : Ces nouvelles annonces sur la situation de Sergio Ramos !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que Sergio Ramos n’a toujours pas pu faire ses grands débuts avec le PSG, l’international espagnol travaillerait néanmoins d’arrache-pied pour retrouver la forme après que des mauvais choix aient été effectués avec sa santé dans les derniers mois.

Troisième recrue estivale du Paris Saint-Germain, qui a profité de la fin de son contrat au Real Madrid pour s’attacher ses services, Sergio Ramos a paraphé un contrat de deux avec l’écurie francilienne. En le recrutant, l’idée de Leonardo était d’apporter de l’expérience à la charnière centrale parisienne, un an après le départ libre de l’expérimenté Thiago Silva vers Chelsea à la suite du Final 8 de la Ligue des champions. Seulement voilà, pour l’instant, le défenseur espagnol de 35 ans n’a pas encore pu apporter ses servies au PSG. Et pour cause, victime de soucis aux mollets, il n’a tout simplement pas disputé la moindre minute de jeu sous le maillot parisien. Ses grands débuts ne devraient d’ailleurs pas intervenir dans l’immédiat dans la mesure où Sergio Ramos travaille toujours en individuel comme l’a annoncé le club ce vendredi dans son traditionnel point médial.

« Le processus de récupération n'a pas été respecté », affirme un médecin espagnol

Mais si l’on en croit l’avis de certains médecins espagnols, toute cette situation aurait pu être évitée. En effet, selon ces derniers, c’est un retour trop rapide à la compétition qui serait à l’origine des blessures à répétions du joueur qui n’a pris part qu’à quatre rencontres en…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles