PSG - Malaise : Voilà la fameuse lettre écrite par Icardi à Wanda Nara !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que Wanda Nara a finalement décidé de se réconcilier avec Mauro Icardi après une dizaine de jours de séparation, en raison de son infidélité, la presse argentine dévoile le fameux courrier rédigé par le buteur du PSG pour récupérer son épouse.

Lundi soir, via un post diffusé sur les réseaux sociaux, Wanda Nara mettait un terme à sa séparation avec Mauro Icardi qui avait été annoncée une dizaine de jours auparavant en raison de l’infidélité du buteur du PSG : « Il m'a écrit une lettre comme personne ne m'en avait jamais écrit auparavant (…) C'est là que j'ai réalisé quelque chose : qu'ayant tout, je n'ai rien si je ne suis pas avec lui. Je suis sûr que cette mauvaise passe que nous traversons va nous renforcer en tant que couple et en tant que famille », a expliqué Wanda Nara. Mauro Icardi a donc finalement réussi à reconquérir sa femme grâce à ce courrier, et la presse argentine a lâché une nouvelle petite bombe en révélant cette fameuse lettre écrite pas le numéro 9 du PSG.

« Je ne suis pas une m**de »

L’émission argentine Los Angeles de la Mañana, par le biais de son animatrice Yanina Latorre, a révélé en détail le contenu de cette lettre rédigée par Mauro Icardi à Wanda Nara : « Je suis abattu de voir tout ce que tu racontes à la presse. Une fois encore, je t’ai apporté toutes les preuves de ce que je t’ai dit. Je ne t’ai pas menti et je n’ai rien inventé. J’avoue avoir commis une erreur (…) Nous avons réalisé ce que nous voulions et j’espère que tu pourras en profiter. De…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles