Ronald Koeman et le Barça, une histoire d'incompréhension

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Soixante-sept : voilà le nombre de rencontres, toutes compétitions confondues, disputées par le FC Barcelone sous la direction de Ronald Koeman, arrivé en Catalogne le 19 août 2020. Cela paraît presque peu, lorsqu'on sait à quel point le Néerlandais est devenu la tête de Turc des supporters du Barça. Le plus grand tort de Ronald Koeman est peut-être celui-là : s'être mis à dos dramatiquement vite une majorité de socios, qui étaient plutôt prêts, à son arrivée, à lui accorder du temps. Lui est arrivé en sauveur dans un club aussi prestigieux que le Barça, que l'on a marqué comme joueur, et qui sort à peine d'un des plus grands traumatismes sportifs de son histoire et tout le monde était d'accord il y a un an pour dire que son mandat ne serait aisé.

Mais alors, comment expliquer un tel retournement d'opinion ? La faute, d'une part, à de trop nombreuses sorties…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles