Rugby - Top 14 - Le Stade Français, réduit à quatorze, décroche son premier succès face à Castres

·4 min de lecture

À domicile devant Castres, le Stade Français a remporté sa première victoire (27-10), cette saison. À Pau, Montpellier a failli faire le bon coup, s'inclinant finalement (23-22) avec un bonus défensif. Large succès de La Rochelle sur Biarritz et de Bordeaux-Bègles sur Brive lors de cette quatrième journée. Stade Français - Castres : 34-10 Le Stade Français jouait gros, samedi après-midi, au stade Jean-Bouin : après trois défaites, le succès n'était pas négociable. Mais tout commença très mal pour Gabrillagues et ses coéquipiers. Réduits à quatorze dès la 3e minute (carton rouge contre le pilier droit Paul Alo-Emile pour un plaquage dangereux), les Parisiens n'ont pas cédé pour autant. Se ruant à l'attaque, ils obtinrent un généreux essai de pénalité (8e) mais Castres recolla au score à la 26e par un essai de Fernandez (13-10). lire aussi Le film de Stade Français - Castres Grâce à sa défense - en particulier celle de Macalou qui sauva deux essais - ses intentions offensives (essai de Naivalu à la 52e après une percée de Waisea) et la botte de son ouvreur Joris Segonds (cinq buts de pénalité), le Stade Français ne laissa pas passer l'occasion, face à une équipe tarnaise en composition mixte, de décrocher son premier succès, cette saison. Pau-Montpellier : 23-22 la Section Paloise a enregistré un deuxième succès d'affilée à domicile, ce qui ne lui était plus arrivé depuis la saison 2019/2020, en venant à bout de Montpellier en toute fin de rencontre, alors qu'Anthony Bouthier loupa la transformation de la gagne à la 81e minute ! Le MHR a dominé la première période. Dès la 7e minute, Pierre Lucas a ainsi profité d'un excellent jeu au pied d'Arthur Vincent pour inscrire son premier essai sous le maillot montpelliérain. Et c'est le troisième-ligne Marco Tauleigne, une minute avant la pause, qui l'a imité en force (6-12). lire aussi Le film de Pau-Montpellier Au retour des vestiaires, un ancien de la maison héraultaise, Youri Delhommel, a permis à Pau de passer devant (70e) avant qu'Arthur Vincent, en bout de ligne (74e), ne ramène les Héraultais dans le match. Aminias Tuimaba croyait avoir donné la victoire à la Section Paloise (77e), mais Marco Tauleigne plongea derrière la ligne après la sirène (23-22). La transformation passa à droite des poteaux, ne permettant pas au MHR de s'imposer sur le fil. Le bonus défensif est une maigre consolation pour les Héraultais. La Rochelle-Biarritz : 59-17 Après avoir concédé trois défaites lors des trois premières journées, La Rochelle s'est offert sa première victoire, qui plus est bonifiée. Avec une équipe rajeunie face à un Biarritz Olympique profondément remanié, les Maritimes ont vite tué le suspense. Dans le sillage d'un Tawera Kerr-Barlow éblouissant, auteur d'un triplé (14e, 22e, 40e), les vice-champions de France, plus puissants que leur adversaire, ont déroulé leur jeu, revenant au vestiaire avec une nette avance (33-0). lire aussi Le film de La Rochelle - Biarritz L'encadrement maritime a ensuite fait tourner son effectif en faisant sortir plusieurs cadres (Levani Botia, Uini Atonio, Kerr-Barlow etc.). Si le Stade Rochelais a moins maitrisé la seconde période, il a tout de même inscrit quatre nouveaux essais (neuf au total), ce qui permet aux hommes de Ronan O'Gara de remonter au classement. Bordeaux-Bègles - Brive : 29-10 L'UBB aura eu besoin de quarante minutes pour rentrer dans son match. Car sa première période contre le CAB a été plus que poussive, les hommes de Christophe Urios ne parvenant pas à enchaîner deux passes. Brive en a profité avec un essai opportuniste signé Setariki Tuicuvu (18e) pour virer en tête à la pause (9-10). Au retour des vestiaires, l'UBB, transfigurée, est enfin parvenue à enchainer les séquences avec beaucoup de vitesse. lire aussi Le film de Bordeaux-Bègles - Brive L'ailier italien Federico Mori a d'abord redonné l'avantage aux Girondins (43e). Puis Ben Lam s'est offert un doublé en bout de ligne pour donner de l'ampleur au score (59e, 63e). Le Néo-Zélandais aurait même pu inscrire un troisième essai (73e), synonyme de bonus offensif inespéré pour l'UBB, mais l'arbitre l'a finalement refusé. lire aussi Le classement du Top 14

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles