Synonyme d'élimination pour l'Allemagne, le second but du Japon contre l'Espagne fait débat

Sur cette photo, difficile de penser que le ballon n'est pas sorti. Mais l'angle de prise de vue est sans doute trompeur. (G. Cacace /AFP)

Validé après l'intervention du VAR, le but de la victoire japonaise (2-1) ce jeudi contre l'Espagne, qui a entraîné l'élimination de l'Allemagne, fait débat. Sur certaines images, le ballon semble sorti des limites du terrain avant le centre de Kaoru Mitoma.

Vainqueur de l'Espagne (2-1) et qualifié pour les 8es de finale de la Coupe du monde, le Japon doit son exploit à Ao Tanaka, auteur du 2e but ce vendredi soir. Une réalisation lourde de conséquence puisqu'elle a propulsé le Japon en tête du groupe E et éliminé l'Allemagne de la compétition. Mais l'action en question est au centre des débats. L'Allemagne a-t-elle été éliminée par un but qui n'aurait pas dû compter ? La question se pose.

Car, sur certaines images, le ballon semble avoir entièrement franchi les limites du terrain avant que Kaoru Mitoma ne s'arrache pour réaliser le centre décisif. Après une longue vérification du VAR, le but a pourtant été validé par le corps arbitral. « Si on m'avait dit qu'il n'y a pas but parce qu'il est sorti, je n'aurais pas été déçu », a réagi l'ultime passeur, pour qui le ballon était seulement « à moitié sorti ».

Interrogé lui aussi à l'issue de la rencontre sur ce but polémique, le sélectionneur de l'Espagne Luis Enrique n'a pas voulu fustiger l'arbitre de la rencontre, préférant croire ne pas avoir vu les bonnes images : « J'ai vu une photo qui doit être truquée ou manipulée, parce que c'est impossible que cette photo soit vraie. » Il a néanmoins reconnu qu'il avait « senti qu'il se passait quelque chose de louche quand le VAR a mis autant de temps à se décider. »

L'Allemagne se sent flouée

Si ce but n'a pas trop porté préjudice à la Roja, la plaçant seulement en 2e position du groupe E mais dans une partie de tableau plutôt favorable pour la suite de la compétition, il a donc empêché l'Allemagne de se qualifier malgré sa victoire contre le Costa Rica (4-2). Ce vendredi, les journaux allemands n'ont pas manqué de pointer du doigt le niveau des joueurs de la Mannschaft, sans occulter le scénario catastrophe qui a conduit à leur élimination.

Le plus amer d'entre eux, Bild, a même comparé cette situation à celle vécue par l'Allemagne en finale de la Coupe du monde 1966 à Wembley, défaite après un but de l'Anglais Geoffrey Hurst accordé sans la certitude qu'il avait réellement franchi la ligne. En 2022, personne ne saura si l'Allemagne serait allée beaucoup plus loin dans la compétition, mais ce nouveau coup dur aura entériné sa deuxième élimination d'affilée en phase de poules de la Coupe du monde (après 2018). Du jamais vu.

lire aussi : Classement et résultats du groupe E