Tennis - WTA - Indian Wells - Paula Badosa remporte Indian Wells après un match majuscule face à Victoria Azarenka

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après une finale haletante, Paula Badosa a finalement pris la mesure de Victoria Azarenka en finale d'Indian Wells (7-6 [5], 2-6, 7-6 [2]). L'Espagnole de 23 ans remporte le plus grand titre de sa carrière. Il a fallu un dernier effort à Paula Badosa pour porter à bout de bras le très imposant trophée d'Indian Wells. Celui arraché après 3h4' de baston face une Victoria Azarenka décidée à ne rien lâcher. L'Espagnole a vite reposé l'objet en verre mais ne risque pas de s'en séparer de sitôt. À 23 ans et pour le deuxième titre de sa carrière (sans conteste son plus beau), elle a signé dimanche un match XXL pour dominer la Biélorusse en trois sets (7-6 [5], 2-6, 7-6 [2]). lire aussi Le tableau d'Indian Wells

L'air chaud californien était déjà étouffant, les deux joueuses l'ont rendu irrespirable en envoyant des nuées de coups gagnants et en maintenant de bout en bout un suspense total. À 5-4, 30-0 sur son service dans le troisième set et un coup gagnant qui lui tendait les bras, Azarenka était en pole pour décrocher un troisième trophée à Indian Wells. Mais comme il était dit que rien ne serait écrit d'avance dans ce match, la Biélorusse a enchaîné quatre grosses fautes pour relancer totalement son adversaire. Un premier set de 79 minutes Un nouveau rebondissement dans un match qui, jusque-là, avait déjà été assez fou. Agressive et déterminée à aller vers l'avant (elle est beaucoup montée au filet), la Biélorusse s'était retrouvée deux fois menée d'un break dans le premier set. Et, à chaque fois, avait réussi à s'arracher pour recoller. Forcément contrariée (elle a servi pour le set), Badosa réussissait pourtant à dominer le tie-break et enlever cette manche. La conclusion de ce premier acte a été à la hauteur de l'intensité déployée par les deux joueuses pendant 79 minutes : un échange de 28 coups conclu par l'Espagnole d'un revers croisé qui séchait Azarenka. Badosa n'avait jamais remporté de match à Indian Wells avant sa marche triomphale lors de cette édition. Sans doute fatiguée par cette heure et demie à haute intensité et le coeur sûrement un peu affolé pour sa première finale de cette importance, Badosa a perdu de la consistance en début de deuxième set. Le temps de céder deux fois son service et de se retrouver menée 0-3. Avec une telle avance, l'ancienne n°1 mondiale ne se faisait pas prier pour recoller au score avant de... perdre son service d'entrée de troisième set après un gros duel, le énième, de fond de court.

Elle a réussi à revenir, reprendre l'avantage, avant de subir un gros trou d'air au moment de servir pour le match. Badosa a parfaitement profité de l'aubaine en dominant, ensuite, le jeu décisif final. Allongée sur le court, l'Espagnole n'a pas pu retenir ses larmes au moment de savourer ce titre qui récompense une année 2021 déjà aboutie. Revenue de loin - elle a d'elle-même évoqué lors du tournoi la dépression qu'elle a traversée il y a quelques années -, elle a démontré qu'elle avait sa place dans le gratin. Ce lundi, elle pointera aux portes du Top 10 mondial.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles