Vainqueur à Southampton, Liverpool n'a pas lâché

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Liverpool et Konaté ont dominé Southampton. (Reuters)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Malgré une équipe bis, qui a concédé l'ouverture du score, Liverpool s'est imposé à Southampton (2-1). Les Reds reviennent à une longueur de Manchester City, à une journée de la fin.

Malgré les discours de Jürgen Klopp, qui considère que Manchester City va forcément battre Aston Villa dimanche, malgré un onze de départ totalement remanié et une ouverture du score concédée, Liverpool a rempli sa mission en battant Southampton (2-1). Les Reds reviennent donc à un point des Citizens, à une journée de la fin. Ils ont encore un petit espoir d'être sacrés champions.

lire aussi

Le film du match

Trois jours après avoir disputé 120 minutes contre Chelsea pour gagner la Cup (0-0, 6-5 t.a.b.) et onze avant la finale de Ligue des champions, Liverpool a largement fait tourner son effectif chez les Saints. Seuls Alisson et Konaté ont gardé leur place, Alexander-Arnold et Mané (ménagés) ayant rejoint Salah, Fabinho et van Dijk (blessés) en tribunes.

lire aussi

Mohamed Salah et Virgil Van Dijk indisponibles contre Southampton

Ce grand chambardement, auquel il a fallu ajouter la nouvelle blessure de Gomez, a évidemment grippé la machine de Klopp. Sans Alexander-Arnold ni Robertson, l'équipe a notamment manqué de largeur. La première demi-heure a été compliquée : Broja a échoué sur Alisson (10e) au contraire de Redmond, qui a inscrit le premier but de sa saison d'un tir lointain et assez improbable (0.05 xG).

Minamino marque pour sa première titularisation

Petit à petit, Liverpool a trouvé le rythme dans ce match un peu particulier. Firmino a vu son but être refusé pour un hors-jeu logique (18e) puis Minamino a égalisé, son bel enchaînement se terminant sous la barre adverse (27e). Titulaire pour la première fois de la saison en Premier League, le Japonais passé par Southampton n'a pas fêté son but.

Dominateurs, les Reds ont poussé pour gagner. Jota et Elliott n'ont pas cadré (49e, 56e) au contraire de Matip, qui a eu de la réussite sur sa tête (67e). Difficile vainqueur d'une équipe pourtant en méforme (huit défaites en onze matches), Liverpool a fait le boulot.

lire aussi

Le classement de Premier League

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles