Yves Lampaert vainqueur du contre-la-montre de Copenhague et premier maillot jaune

Yves Lampaert remporte le contre-la-montre initial à Copenhague. (B. Papon/L'Equipe)

Yves Lampaert (Quick-Step Alpha Vinyl) a déjoué tous les pronostics pour s'imposer vendredi sur la première étape du Tour, un court contre-la-montre dans les rues de Copenhague. Il a devancé Wout van Aert (Jumbo-Visma) et Tadej Pogacar (UAE Team Emirates).

Sur un parcours où les spécialistes de l'effort solitaire étaient attendus en ouverture de la 109e Grande Boucle, le suspense a été à son comble sous une pluie battante ce vendredi. Le Belge Yves Lampaert (Quick-Step Alpha Vinyl) s'est adjugé le premier contre-la-montre du Tour de France, à 31 ans. Le coureur belge a réalisé le meilleur temps dans les rues de Copenhague, en s'imposant en 15'17", à 51,5 km/h de moyenne. Il devance Wout van Aert (Jumbo-Visma) de 5 secondes et Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) de 7 secondes, et portera pour la première fois le maillot jaune.

La tête de Wout van Aert en disait long sur sa surprise. Pensant avoir fait le plus dur après avoir écarté les favoris, le Belge a vu sa 7e victoire sur le Tour s'envoler en voyant son compatriote le détrôner, la faute notamment à la route qui s'est rapidement asséchée. Sur un tracé vierge de toute difficulté, le champion de Belgique du contre-la-montre en 2017 et 2021 a dévalé les rues bondées du centre de Copenhague. Le coureur de la Quick-Step Alpha Vinyl s'offre sa première victoire sur le Tour.

lire aussi

Le film de l'étape

Avant ce grand départ, tous les regards étaient tournés vers l'Italien Filippo Ganna (Ineos Grenadiers), double champion du monde du contre-la-montre en titre et vainqueur de cinq chronos cette saison. Las, l'Italien a terminé 4e, à 10 secondes.

La pluie, elle, a mis fin aux espoirs du Suisse Stefan Bissegger (EF Education Nippo). Vainqueur de deux étapes cette saison sur le Paris-Nice et sur le Tour de Suisse, le coureur de 23 ans s'avançait comme un outsider : il a chuté à deux reprises, pris par les secteurs étroits dans la première partie du tracé. Attendu dans l'exercice, Stefan Küng (Groupama-FDJ) n'a pas existé, relégué à 23 secondes, lui qui avait contracté le Covid juste avant le Grand Départ.

lire aussi

Le classement de la 1ère étape

Les principaux favoris au rendez-vous

La faible distance du contre-la-montre limitait le risque d'écarts. Toutefois, les favoris ont répondu présent. Double vainqueur du Tour, Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) a été proche de remporter un troisième chrono en trois ans, après ceux à La Planche des Belles Filles en 2020 et à Laval en 2021. Le coureur slovène de 23 ans confirme son étiquette de grand favori. Les deux leaders de la Jumbo-Visma, le Danois Jonas Vingegaard et le Slovène Primoz Roglic, finissent dans un mouchoir de poche, à 15'et 16'du vainqueur. Adam Yates (Ineos Grenadiers) termine à 23 secondes, Geraint Thomas (Ineos Grenadiers) à 25 secondes, Aleksandr Vlasov (Bora-Hansgrohe) à 31 secondes. Seul Ben O'Connor (AG2R Citroën) a concédé plus de temps : 1'1''.

Le fait du jour : les Français limitent la casse

Dans un exercice souvent peu propice aux coureurs Français, les différentes têtes d'affiche tricolores ont réalisé de bons chronos. David Gaudu (Groupama-FDJ) a terminé à 50 secondes du vainqueur du jour. Le Breton ne fait pas une croix sur ses ambitions de podium, même s'il a connu une belle frayeur en chemin. Son coéquipier Thibaut Pinot a effectué le chrono à son rythme et a concédé 1 min 21 secondes. Autre performance positive, Romain Bardet (DSM) a terminé avec un débours de 45 secondes sur Yves Lampaert. Christophe Laporte (Jumbo-Visma), en avance au temps intermédiaire sur le meilleur chrono (6,6 km), a chuté et perdu toute chance de victoire, terminant à 36 secondes.

Les fans danois aux anges

lire aussi

Le classement général

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles