Top 14 - Lagisquet : "Le projet m'a séduit"

mer, 13 juil 17:22:00 2011

Patrice Lagisquet, revenu aux affaires à Biarritz en tant que directeur du rugby, fait le point sur le club trois semaines après la reprise de l'entraînement. Il clame haut et fort qu'il ne veut en rien s'imposer au sein du club basque. Il égratigne par ailleurs la FFR. Détonnant. Comme d'habitude !

Top 14 -

Patrice LAGISQUET: J'avais besoin de faire une pause et retrouver une certaine fraîcheur au niveau de l'envie et des concepts de jeu. Je ne voulais surtout pas revenir à un moment où l'équipe était en crise. Et là, ce qui m’a séduit, c’est le projet qui pouvait être mis en place au BO. Serge Blanco me donne les moyens de pouvoir travailler comme je l'entends avec un staff élargi. Les responsables de la formation Mathieu Rourre et Pierre Novion vont nous assister toute la saison auprès de l'équipe première. Cela me tenait à cœur également de pouvoir travailler en profondeur sur la formation.

Durant l'intersaison, vous êtes resté fidèle à la ligne de conduite du club de ces dernières années en promouvant essentiellement des jeunes issus de votre centre de formation plutôt que d'acheter des stars étrangères. Est-ce un aveu d'impuissance?

P.L: Surtout pas. Je pense très sincèrement que nous pouvons faire aussi bien que la saison dernière (Le BO avait joué les quarts de finales de H Cup et les barrages en Top 14 NDLR) voire mieux. La Coupe d'Europe est une compétition qui m'a toujours tenu à cœur. Je vous rappelle aussi que lorsque le club avait recruté Traille, Harinordoquy, Yachvili ou Brusque, des jeunes comme Tillous-Borde, Dambielle ou Malonga avaient aussi effectué leurs débuts en équipe première. Cela ne nous avait pas empêcher de briller. Je suis convaincu que pour grandir, le BO doit s'appuyer sur sa formation. A ce propos, je suis très agacé par le fait que la Fédération refuse à notre équipe espoirs, championne de France en Elite 2, la montée alors qu'elle a gagné ce droit sur le terrain. Je suis très gêné parce que le règlement a été modifié et que le seul club qui était concerné par cette modification, le BO, n’a pas été directement informé… Ces changements ont été publiés dans le livre des règlements fédéraux alors que la saison était entamée. Ces nouveaux critères qui affectent les possibilités de montée, Mathieu Rourre, le responsable du centre de formation, a demandé à les connaître mais n’a jamais eu de réponse. Qu'on arrête alors de me parler de formation pour l'équipe de France car de la qualité avec les Lesgourgues, Couet-Lannes, Lauret, Guyot, Molcard, nous en avons. Pourtant, on leur refuse une place légitimement acquise. Les gamins ont fait des efforts, le club a fait des efforts et on empêche ces Espoirs de monter en Elite 1 alors qu’ils ont été champions…

En tant que directeur du rugby, vous aurez un rôle de patron du secteur sportif chargé de coordonner les efforts de chacun et de définir le jeu à mettre en place...

P.L: Je ne suis pas le seul à intervenir dans le domaine du jeu. Tout le monde a son mot à dire. Ensuite, être le patron comme vous dites, ne m'a jamais intéressé. Je suis associé dans mon cabinet d'assurances et coprésident de mon association Chrysalide. Je ne suis pas là en recherche de reconnaissance ni de pouvoir. Je suis là pour m'enrichir des compétences des autres et faire en sorte que tout le monde puisse donner le meilleur de lui-même. Si tout le monde est animé de cette envie, il y aura de fortes chances pour que le BO réussisse de grandes choses cette saison.

Propos recueillis par Jérôme FREDON, envoyé spécial / Rugbyr

Pas encore utilisateur Yahoo! ? maintenant pour ouvrir un compte gratuitement