LesDessousduSport.fr

Lyon: deux Bleues en partance

jeu, 19 févr 17:00:07 2009

Camille Abily et Sonia Bompastor, deux joueuses de léquipe de France féminine de foot, vont rejoindre les États-Unis, au grand dam de lOL. La n°10 lyonnaise explique ses ambitions à la rédaction des dessousdusport.fr.

Dans une poignée de jours, Camille Abily, milieu de terrain international de l’OL, prendra un avion pour rejoindre l’équipe de Los Angeles Sol et laissera derrière elle quelques turbulences. Choisie à l’automne pour figurer au casting de la nouvelle Ligue américaine de foot féminin, qui prendra son envol en avril, elle a suscité le mécontentement de Lyon, tout comme Sonia Bompastor, sa coéquipière en club et en sélection, draftée par Washington Freedom.

L’Olympique Lyonnais, qui aime les communiqués de tout poil, a publié celui-ci au sujet des deux futures expatriées, le 13 février : “ Dans l’hypothèse où les offres américaines inciteraient Camille Abily et Sonia Bompastor à confirmer leur position, l’OL se verrait contraint de saisir les juridictions civiles françaises pour demander de très importants dommages et intérêts (…) D’ores et déjà, l’OL entend s’opposer à ces départs et sait pouvoir compter sur la FFF, qui a validé cette position.” Mais le club présidé par Jean-Michel Aulas, qui a réussi à dissuader la talentueuse Louisa Nécib de partir, bluffe quand il clame sa volonté d’aller devant les tribunaux et de bloquer les deux Bleues.

"La Ligue américaine me tente davantage"

Les joueuses, en effet, ne sont pas professionnelles, car ce statut n’existe pas en France, même si certaines joueuses sont rémunérées ou trouvent un travail grâce aux clubs, qui, parfois, fournissent un logement ou une voiture. Aux États-Unis, en revanche, c’est un contrat pro qui attend les intéressées, libres de s’exiler, ce qui agace logiquement Lyon, dont les objectifs sont haut de gamme. “ Jean-Michel Aulas a des ambitions, mais la Ligue américaine me tente davantage, explique Abily pour notre site. Je suis reconnaissant envers l’OL, où j’ai passé deux ans et demi supers, mais c’est un rêve pour moi d’aller aux USA. Je ne veux pas laisser échapper une telle opportunité, car je ne sais pas si elle se présentera de nouveau. Ça fait huit ans que je joue dans le Championnat de France, je veux voir autre chose. ” Les envies d’ailleurs d'Abily risquent, temporairement, d’être freinées, car la FFF, qui a reçu la lettre de sortie de la Fédération américaine, pourrait la refuser et obliger Los Angeles Sol à saisir la Commission des litiges de la FIFA. Cette dernière, chargée de résoudre les conflits entre les clubs, donnera très vraisemblablement raison à la joueuse, pressée de retrouver dans l’effectif californien la Brésilienne Marta, la meilleure joueuse du monde.

“Je n’en oublie pas pour autant les Bleues, ajoute Camille Abily. Même si, à cause de l’éloignement et du décalage horaire, ce sera plus difficile, je demeure à disposition de l’équipe de France. ” Elle a directement transmis ce message à Bruno Bini, le sélectionneur, qui reste énigmatique. “ Elles connaissent ma position sur l’ensemble de l’affaire, dit-il pour lesdessousdusport. Je suis un vieux monsieur, doté de valeurs qui n’existent plus, telles que le respect de la parole donnée. La seule chose que j’ai à dire est que sont sélectionnables toutes les filles licenciées, même sur la Lune. ” Abily et Bompastor, qui auront bientôt la tête dans les étoiles, resteront-elles dans la galaxie Bleue ?

 

Lire aussi:

Louisa Necib, la "Zidane" du foot féminin.

Mais qui est Marta?

Autres articles :
Ali Abbas, un Irakien enfin libre
Madin Mohammed, nouveau Zizou ?
Les hebdos de l'OM et du PSG sont en ligne!
 

Pas encore utilisateur Yahoo! ? maintenant pour ouvrir un compte gratuitement