Extra Time

Un jour historique pour le basket français… et la NBA

Parker - Noah au All-Star game // ReutersUn petit post rapide sur l'évènement de la journée pour le basket tricolore avec les sélections de Tony Parker et Joakim Noah pour le All-Star game. Ce sera le 5e match des Etoiles pour TP, et le premier pour Noah. La Fédération, via son Président et le DTN, s’est réjouie de ces sélections, et franchement il y a de quoi.

Sans jouer les dinosaures, on oublie, je pense, que ces sélections étaient du domaine de la science-fiction il y a 20, 15, voire 10 ans. Que TP soit sélectionné parmi les meilleurs joueurs NBA, c’est devenu une réalité quelques années après son arrivée aux Etats-Unis. Plus précisément après le titre de 2005, et pourtant la concurrence est bien plus rude à son poste sur la côte Ouest. Mais là, TP en est déjà à 5 sélections, et il sera donc accompagné de Noah.

Deux compatriotes au All-Star game, c'est du jamais vu

Vraiment, je crois que ces deux-là, qui cumulent cinq titres sur le territoire américain (NBA et NCAA), ont banalisé l’exceptionnel. Je me souviens qu’en 1984, on était déjà simplement heureux que Hervé Dubuisson fasse un test avec les Nets. Ensuite, il y a eu Tariq Abdul-Wahad, le pionnier pour toute une génération. Drafté très haut, il s’était imposé dans une équipe de haut de tableau (Sacramento). Je trouve qu’on oublie combien il a décomplexé toute une génération.

Et puis, il y a l’arrivée de la génération dorée (Parker, Turiaf, Diaw, Piétrus) en NBA. Chacun y est parvenu à faire sa "petite" carrière, avec donc quatre titres cumulés pour Parker et Turiaf. Je remarque aussi qu'ils sont en NBA depuis 10 ans alors qu’il y a un gros turnover avec des effectifs limités à 15 contrats.

Tout ça pour dire que ce qu’on vit actuellement sera peut-être sans lendemain, et qu’il faut savourer sans hurler au chauvinisme. Car, deux joueurs étrangers de la même nationalité au All-Star game la même année, c’est tout simplement du jamais vu !

A propos de Fabrice Auclert

Journaliste et chef d’entreprise, Fabrice Auclert a grandi aux sons de la voix de George Eddy et des dribbles de Magic, Bird et Jordan. Depuis 1996, il est l’homme qui se cache derrière Basket USA. Sur Yahoo!, il nous fait vivre l’Extra Time, les prolongations en Français. Il vous livre ses impressions sur la saison de nos compatriotes tout en dénichant des infos croustillantes ou des vidéos insolites sur les stars de la NBA.