Extra Time

L’union fait la farce

Extra Time

Afficher la photo

.

Billy Hunter - Derek Fisher / Getty Images

Qui se souvient qu'il y a eu un lockout de 5 mois ? Qui se souvient qu'à 24 heures près, on n'avait pas de saison NBA ?

Cinq mois quasi jour pour jour après la délivrance, le sport a repris le dessus, et on vit clairement une saison exceptionnelle avec des salles pleines et des audiences record. Sur le terrain, les anciens vivent une seconde jeunesse, les Français étonnent, et les gros bras se tirent la bourre. Vraiment, on en redemande !

Et pendant ce temps-là, qu'est devenu ce fameux syndicat qui a rythmé nos nuits de septembre à fin novembre ?

Que cache le syndicat des joueurs ?

Eh bien, sachez que c'est la guerre des chefs entre Billy Hunter, le directeur exécutif et Derek Fisher, le président. L'un est salarié (200 000 dollars de salaire mensuel), et sous contrat pendant encore trois ans. L'autre est bénévole et quittera ses fonctions dans deux ans.

Grand artisan de l'accord trouvé en novembre, Fisher a récemment demandé un audit des finances du syndicat. Il est président, et c'est légitime. Avant de laisser sa place à un autre joueur, il souhaite que tout soit clean.

Sauf que cette requête n'est pas innocente. Elle est liée à des soupçons sur la gestion de Hunter. Les deux hommes, en coulisses, sont en guerre depuis le lockout. Face à la NBA, et pour rassurer les joueurs, ils faisaient bonne figure.

Hunter est un avocat. Plus le conflit durait, mieux c'était. Il avait les agents de son côté, et les stars grassement payées. Fisher est un joueur. Il avait avec lui 90% des joueurs. Ceux qui ne gagnent pas forcément des millions, et qui voulaient reprendre la saison quel que soit l'accord.

Fisher est-il à la botte de David Stern ? Beaucoup le pensent. On se souvient d'un Ficher les larmes aux yeux après une énième négociation manquée alors que Hunter était plus vindicatif, déterminé à faire plier la NBA.

Aujourd'hui, c'est donc la guerre ouverte, et c'est aux joueurs de décider. Vont-ils choisir Hunter ou Fisher ?

Fisher transféré , puis viré !

Cette nuit, après un vote du comité directeur (composé de 8 joueurs…), le syndicat a voté le renvoi de Derek Fisher à 8 voix contre 0 ! Un sale coup de plus pour un garçon qui s'est donné à 200% pendant 5 mois pour sauver la saison et, qui en un mois, vient d'être viré des Lakers et aujourd'hui de l'union des joueurs.

Mais Fisher ne se laissera pas faire. Il refuse de démissionner. Et dans un communiqué, il a annoncé qu'il partirait lorsque le syndicat aura dévoilé ses comptes. « Les joueurs doivent savoir » a-t-il déclaré.

Pourquoi Hunter ne veut pas le faire ?

Forcément c'est qu'il a quelque chose à cacher… Mais quoi ?

Afficher les commentaires (7)
  • Super Bowl: Denver domine Carolina

    Super Bowl: Denver domine Carolina

    Les Denver Broncos et leur emblématique quarterback Peyton Manning ont remporté la 50e édition du Super Bowl face aux Carolina Panthers 24 à 10, dimanche à San Francisco. … Suite »

    AFP - il y a 12 minutes
  • Super Bowl 50 : Les Broncos peuvent remercier leur défense

    Super Bowl 50 : Les Broncos peuvent remercier leur défense

    Dans un Super Bowl très défensif qui n'a pas atteint des sommets de jeu, les Denver Broncos ont été sacrés champions NFL pour la troisième fois de leur histoire aux depends des Carolina Panthers (10-24). Un match où ni Cam Newton, ni Peyton Manning n'ont brillé. … Suite »

    Sport365 - il y a 1 heure 29 minutes
  • Tour du Qatar: sans les "émirs" d'Etixx, répétition générale avant les Mondiaux

    Tour du Qatar: sans les "émirs" d'Etixx, répétition générale avant les Mondiaux

    A huit mois des Mondiaux organisés dans l'Émirat, les sprinters et spécialistes des classiques vont pouvoir répéter leurs gammes, de lundi à vendredi, sur le terrain plat mais piégeux du Tour du Qatar, avec l?objectif de succéder au palmarès à la formation Etixx. … Suite »

    AFP - il y a 4 heures
  • Ligue 1: Paris est intraitable

    Ligue 1: Paris est intraitable

    L'invincible Paris SG est resté maître du clasico de le Ligue 1 et a été sans pitié pour son rival marseillais, battu 2-1 dimanche au Vélodrome lors de la 25e journée, marquant son territoire à neuf jours de la réception de Chelsea en Ligue des champions. … Suite »

    AFP - il y a 4 heures
  • Ligue 1: OM-PSG: 'Ibra', qui d'autre?

    Ligue 1: OM-PSG: 'Ibra', qui d'autre?

    Il a fait taire le Vélodrome au bout de deux minutes, dégagé des ballons chauds et sorti le Paris SG du marasme en 2e mi-temps: passeur et buteur, Zlatan Ibrahimovic a encore une fois montré qu'il était le patron face à Marseille (2-1), lors de la 25e journée de Ligue 1. … Suite »

    AFP - il y a 4 heures