Dans le sillage de Paris ?

d_balbir
Yahoo Foot

Un club pas comme  les autres. Une formation historique du football mondial se dresse devant les Verts, ce soir, en seizième de finale aller de l'Europa League. À Old Trafford, les Verts croisent la route de Manchester United. Les hommes de Christophe Galtier doivent croire en eux et tout faire pour que le Théâtre des rêves ne devienne pas un cauchemar. 

C'est le grand soir pour les Verts de Saint-Etienne. Hier, ils ont foulé dans une grisaille très spécifique à Manchester la pelouse du Théâtre des rêves. Le Stade d'Old Trafford s'est dressé devant eux avec ses 77000 places. Le club le plus riche du monde attend de pied ferme les petits hommes verts en quête d'une nouvelle épopée ou d'une nouvelle histoire. Une histoire qui hante les couloirs de ce stade anglais. Un palmarès long comme le bras. 67 trophées. Un budget de folie. 650 millions. Au-delà des chiffres, une âme. Les photos des anciens de Law à Cantona, Cristiano ou Beckham.

Les Verts doivent jouer libéré et sans pression 

Chercher l'exploit. Se faire plaisir. Ne rien regretter. Garder un espoir pour aborder le match retour à Geoffroy-Guichard. Voilà la mission des hommes de Christophe Galtier détendu par l'enjeu proposé, tellement son équipe est placée sous le signe le plus complet de l'outsider. 

Une mère fière mais déchirée 

Devant Maman Pogba, Paul et Florentin vont se croiser pour la première fois en pro sur une pelouse. Si Florentin a avoué une certaine supériorité sur son frérot en tennis de table, pour le reste, on sait qui est le plus fort des deux. José Mourinho, de match en match, a donné les clefs de l'équipe à Paul qui est devenu la base de l'équilibre de MU. Florentin, ému, a corrigé sa coiffure, mettant d'un côté de sa forte tête son numéro, le 19, et de l'autre, celui de Paul, le 6. Évidemment, pour eux, cette soirée sera comme dans une semaine à  Saint-Etienne leur soirée.

Essayer d’imiter le PSG et contenir Zlatan 

L'entraîneur des Verts réfute tout parallèle avec l'immense exploit du PSG réalisé face au Barça ? On ne peut pas évidement lui donner tort. Saint-Etienne n'est pas Paris ou vice-versa. Toutefois, la performance du PSG ne peut laisser insensible Ruffier, Hamouma et ses coéquipiers au moment de croiser la route d'autant d'étoiles et d'un cauchemar, Ibrahimovic. Le Suédois adorait humilier les Verts par le passé. Saint-Etienne ne doit pas tendre l'autre joue, mais tout simplement sortir ses griffes et mordre dans cette affiche de gala.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages