Yahoo Foot

Dur de s’accrocher !

Quand on aime le foot, comme vous l'aimez et comme nous l'aimons, la période actuelle est terrible, voire terrifiante.

Mathieu Debuchy sous ses nouvelles couleurs

Cela a été dit, cela a été fait, la fuite des talents pour l'étranger, et quasiment exclusivement d'ailleurs vers l'Angleterre, donne le vertige. Le football hors de nos frontières était par le passé inaccessible en images. Pour le voir, le palper, il n'y avait que ces journaux spécialisés. Aujourd'hui, en déficit du cocktail qui faisaient d'eux une bible, puisqu'on a l'impression de tout savoir, de tout connaître, de tout voir, et d'avoir tout vu. Et si on avait encore rien vu !

La France plonge, seule, tranquillement, doucement mais sûrement. Bien sûr, il y a toujours ce parfum de Coupe, Coupe de France et ces exploits, Coupe de la Ligue et son raccourci pour l'Europe et Coupes d'Europe où tout est toujours possible, n'importe quand et pas n'importe comment, car il faut et il faudra toujours pour briller en Europe, un zest de qualité. Mais oui c'est vrai, j'ai fermé les yeux parce que j'y croyais. Et puis cette semaine de grande braderie où on se demande si Newcastle connait un autre vivier que la Ligue 1, cette semaine m'a bouleversé.

Elle a modifié le fait qu'il y a quelques années, je rigolais quand certains prévenaient que le championnat de France allait tomber au niveau de celui des Pays Bas ou de la Belgique où on ne connait que deux ou trois équipes. Ce jour-là n'est plus si loin et ce qui rajoute à mon désarroi, c'est le fait de se dire que dans les autres championnats européens, on rigole et on profite de voir cette bête blessée qui ne peut plus lutter pour tranquillement l'achever. C'est certain il n'y a rien de bien neuf à tout cela mais cette semaine, aura été le traumatisme de trop.

Dégraisser, économiser, bien sûr. C’était ça le prix du rêve ? S'endetter et nous faire croire que ça allait durer très longtemps ? Bientôt à la lecture de l'équipe de France, il n'y aura qu'entre parenthèses les noms de clubs étrangers, et ça fait toujours un peu mal. Pendant ce temps-là, le Calcio rigole et la Juve fait son marché en attirant Llorente de Bilbao. Le Real règle ses problèmes où certains cadres n'en peuvent plus de Mourinho. Le Bayern prépare en grandes pompes l'arrivée de Guardiola qui s'occupe déjà du recrutement estival. Chelsea débat en interne pour excuser ou non Eden Hazard qui a craqué en s'énervant sur un ramasseur de balle. Au moins eux ont des choses à faire, autre que de se prendre la tête et de savoir comment ils vont regagner l'argent perdu.

Et puis ailleurs, et c'est bien là tout le drame, quand un grand nom s'en va, un autre n'est pas loin dans la coulisse pour relever le challenge proposé. La France n'aura pour toute passion que la découverte de nouveaux talents ou de s'accrocher à ses souvenirs, à moins que Lyon ne gagne l'Europa League ou le PSG la Ligue des Champions.

Ah si, c'est vrai, il y a toujours ces exploits en Coupe. Epinal a éliminé Nantes. Genial. Arrosés d'images de joueurs qui font leur valise, la France du football n'a qu'une seule chose à préparer : une bonne provision de mouchoirs car le deuil national du ballon rond est tout proche. Cette semaine a tracé la route du cimetière.

Denis

A propos de Yahoo Foot

Entouré de Denis Balbir, d’Alexandre Delpérier et de Pascal Praud, Thierry Clopeau anime « Yahoo Foot L’Emission » sur Yahoo Sport. Débats endiablés, analyses passionnées, nos quatre trublions du ballon rond vous donnent rendez-vous tous les lundis sur Yahoo Sport. Chaque jour, retrouvez-les également sur « Yahoo Foot Le Blog », pour un décryptage en profondeur de l’actualité footballistique.