Erreurs d’arbitrage : y’en a marre !

p_praud
Yahoo Foot

Une exclusion injustifiée. Un but hors-jeu accordé. Le Real Madrid élimine le Bayern Munich mais un doute subsiste: à 11 contre 11, qui serait qualifié ? Madrid ou Munich ?

Ça ne veut plus rien dire ! Les erreurs d’arbitrage font le résultat. Si la rencontre Real-Bayern m’a fait oublier la campagne électorale, elle a aussi justifié la bataille des pro-vidéos. Comment admettre qu’Arturo Vidal soit exclu du terrain quand trente secondes après que l’arbitre a sorti le carton rouge, l’image montre que Vidal ne commet aucune faute sur Marco Asensio ? Cristiano Ronaldo égalise (2-2) durant la prolongation alors qu’il est en position de hors-jeu et que l’image ne supporte aucune interprétation différente. Comment est-il possible d’admettre de telles injustices ? A cela, les anti-vidéos répondent benoitement : c’est le football ! C’est ainsi depuis la nuit des temps. C’est la beauté du jeu, etc. etc. Je vous passe toutes les fariboles que j’entends pour justifier l’injustifiable.

Les anti-vidéos n’ont que leur idéologie pour masquer la pauvreté des arguments. Le foot n’est plus le même aujourd’hui qu’il l’était il y a cinquante ans. L’arbitre central ne peut pas tout voir. Il faut l’aider. Le Hongrois Viktor Kassai n’est pas un perdreau de l’année. C’est un bon arbitre. Il s’est trompé. Ce n’est pas lui rendre service que de le laisser prendre une mauvaise décision. Le foot ne gagne pas quand il existe un gout de cendre dans la bouche des spectateurs, des supporters ou des acteurs. Carlo Ancelotti, si mesuré d’ordinaire, n’a pas apprécié : « En quart de finale de Ligue des champions, on doit avoir un arbitre de meilleure qualité. Là, il y a eu trop d'erreurs. Je ne dis pas qu'avec un autre arbitre, on se serait qualifié, je dis juste qu'il y a eu trop d'erreurs. Point. Est-ce que j'ai parlé à l'arbitre ? Non ! Je lui ai juste dit : “Good job”. »

Les anti-vidéos livrent leur baroud d’honneur. Ils ont perdu la bataille. Ils le savent. Le compte à rebours a commencé. Dans un an, dans deux ans, au maximum dans trois ans, l’arbitrage vidéo réglera les litiges. Il aurait laissé ce mardi Vidal sur la pelouse et aurait annulé le but de CR7. Et qui sait si ce matin le Bayern ne serait pas en demi-finale de la ligue des champions…


Pascal

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages