Gourvennec n'ira pas à Bordeaux.

d_balbir
Yahoo Foot

Le mercato commence à frémir et si on a tous hâte d'être à l'Euro, il est évident que notre intérêt pour les transferts reste très aiguisé.On adore souvent anticiper ou constater le changement de maillot de nos joueurs et puis il y a des années comme ça où les entraîneurs sont presque aussi actifs que ceux qu'ils dirigent. 

On a reçu le message de Christophe Galtier qui se sent au bout de son aventure chez les Verts, mais sans proposition actuellement meilleure que la place enviée qu'il occupe, il devrait rester dans le Forez.
Michel Der Zakarian qui n'a sûrement pas que des qualités mais pas que des défauts non plus, est allé à Reims après avoir connu un nombre de frictions incalculables avec l'un des Présidents les plus insupportables de Ligue 1, Monsieur Kita.
Si Claude Puel, après avoir compris que le chemin qui devait le mener sur le banc de Monaco est beaucoup plus difficile, ardu et long, que le trajet qu'il effectue tous les jours de la Principauté à Nice, devrait rester là où il
est. Il fera si c'est le cas, comme souvent , le maximum pour bien résister voir plus à L'Europa League, et montrer toute sa palette d'un coach intègre et complet pour faire rester Nice sur les sommets. Oui, ils sont peu en France quand même à pouvoir diriger des petits jeunes issus du Centre, les “lancer" ou relancer des prodiges comme Puel l'a fait avec Hatem Ben Arfa.

Gourvennec, c’est raté

Pour Bordeaux, le voile sera levé dans quelques heures et le secret est bien gardé. Selon nos sources, les dirigeants ont refusé la solution Jocelyn Gourvennec pour des raisons qui seront peut être évoquées plus tard, mais qui restent surprenantes du fait de l'homme et de l'entraîneur. Réputé pour être un scientifique du football, et si en tant que joueur il était assez introverti, il fut passionnant de partager avec lui quelques conversations lorsque la saison passée, il nous parlait du jeu de Guingamp en Coupe d'Europe. Lui aussi fait partie de ces entraîneurs à idée, dont l'identité de jeu est capitale et qui savent faire au mieux avec un effectif pas toujours en adéquation avec des ambitions élevées.
Si Ramé a sauvé Bordeaux d'une fin de saison compliquée, il est acté qu'il ne sera pas conserver d'où l'hypothèse qui paraissait plausible de voir Gourvennec descendre dans le Sud Ouest. C'est raté.
En attendant l'Euro, on navigue entre le pessimisme de certains qui voient déjà la France au tapis puisque Varane sera probablement forfait, entre les propos malicieux d'Evra qui pense que Griezmann est le plus fort des Tricolores et la complainte de Sirigu qui pensait que ses dirigeants auraient un peu plus de considération pour lui et ses performances passées quand il a vu arriver Kévin Trapp.
Bref, c'est l'été. L'été des confidences, des surprises, des joies ou des peines. Enfin, pour les transferts et le foot c'est l'été, car sinon…
On aime pas trop attendre cet Euro qui tarde à nous tendre les bras, mais toutes ces petites infos additionnées nous permettent de nous étonner, de nous inquiéter, d'en parler et d'attendre le 10 juin, en se rongeant les ongles pour qu'une tuile tombée du toit n'en n'amène pas d'autres.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi