Yahoo Foot

L’exode massif : un mal pour un bien

Un de plus qui va se faire la malle. D'après les réseaux sociaux et info pas démentie par la présidence de Montpellier, c'est Younès Belhanda, l'international marocain, qui devrait signer finalement à l'Inter de Milan pour 14,5M€.

Younès Belhanda en route pour l'Italie

Après Yanga Mbiwa, les champions de France 2012 se délestent de deux de leurs éléments majeurs. Au moins il ne part pas en Angleterre, à Newcastle, comme la plus part de ses petits camarades de Ligue 1. Ce nouveau départ va confirmer, comme le montre la dernière étude de l'Observatoire du football professionnel de Neufchâtel, que la France est bien le second pays exportateur de footballeurs derrière le Brésil et devant la Serbie. Le nombre de footballeurs français jouant à l'étranger a d'ailleurs considérablement augmenté en 2012 passant de 245 à 269, en augmentation de 9,7 % en 1 an. Belhanda ne rentre pas dans le calcul puisqu'il est Marocain.

Au 3/4 du mercato qui se termine le 30 janvier, la France aura donc perdu une belle brochette d'internationaux (Rémy, M'Vila, Hoarau, Yanga Mbiva, et sans doute Sissoko), partis pour l'Angleterre, nouvelle terre d'accueil de nos exilés, ou vers des destinations qu'on qualifiera de plus lucratives (Russie, Chine).

France: tes footballeurs foutent le camp ! Les stars mais aussi les sans grades ou pire, les meilleurs espoirs des centres de formations que nous, contribuables français, nous alimentons avec nos impôts. Le mercato d'été s'annonce cruel pour nos clubs...
Une honte car ce ne sont pas les clubs majeurs européens qu'ils rejoignent mais les mal-classés de Premier League anglaise comme QPR ou Newcastle, qui bagarrent pour le maintien. Pas reluisant pour notre valeur marchande. Aux yeux du monde, à ce rythme là, le football des champions du monde 98 va devenir un football low cost. Alors est-ce grave docteur ?

Premièrement, il va falloir s'y faire. Les clubs français sont exsangues. Ils n’ont plus le choix. Pour perdurer il faut vendre au plus offrant et c'est le nivellement par le bas, il n'y a qu'à voir la qualité des dernières journées de championnat. On frise la purge. Et ça ira de mal en pis quand on voit un Jean-Michel Aulas se battre comme un beau diable sur le marché des transferts pour vendre un Lisandro à la Juve, un Gourcuff à Arsenal, un Bastos à Schalke 04 ou encore un Gomis à Newcastle.
Les plus ardents baissent les bras. Nicollin aura vendu en 6 mois, une épine dorsale qui l'aura fait tant vibrer l'an dernier : Giroud, Belhanda et Yanga Mbiva, tous remplacés par des seconds couteaux. Ça n'a pas de prix ou plutôt si ! Tu sauves le club de la faillite.

Des clubs qui sauvent leur peau, et des joueurs définitivement ponctionnés fiscalement qui fuient un championnat de moins en moins attractif, dans un pays où le régime fiscal pour les plus nantis confine au confiscatoire. Ça n'arrange pas les choses. Et puis cette Ligue 1 qui devient famélique d'un point de vue sportif, à l'exception notable du PSG qui est sur une autre planète, attire-t-elle encore des joueurs qui rêvent d'Espagne ou d'Angleterre pour le prestige, des clubs locaux mais aussi pour des salaires nets d'impôts qui sont le double voire le triple de ceux proposés en France ?

Vous me direz que ma vision est pessimiste, je vous répondrai simplement froidement qu'elle est réaliste ! Alors faut-il voir dans cet exode massif des raisons d'espérer pour notre football national ?
J'en vois une, elle concerne Newcastle, le vilain pilleur et de façon plus étonnante, l’équipe de France. En l'espace de deux ans, les Mappies auront recruté Cabaye (Lille), Marveaux (Rennes), Ben Arfa (Marseille), Amalfitano (Reims) et ces derniers jours : Debuchy (Lille), Yanga-Mbiwa (Montpellier), Gouffran (Bordeaux) et sans doute dans les prochaines heures Moussa Sissoko (Toulouse).

Tous ces joueurs, aux portes ou déjà en équipe de France, vont se frotter aux meilleurs clubs anglais, rien à voir, sans être désobligeant, avec Nancy, Ajaccio ou même Sochaux par exemple. Les automatismes qu'ils vont travailler en club, ils vont pouvoir les mettre en exergue en équipe nationale. Le collectif sera travaillé à Newcastle et on peut espérer qu'à l'arrivée, ce soit Didier Deschamps qui y trouve un réel bénéfice !
À un degré moindre, dans l'échelle des valeurs, l'Espagne a bien bénéficié de la formidable cohésion de club du FC Barcelone. Et si Newcastle et ses frenchies devenait un club moteur et formateur pour notre équipe de France ?

Bon, certains me diront que ma digression est tirée par les cheveux, mais dans ces moments de grande crise il faut bien trouver des raisons d’espérer. L'exode serait ainsi une vraie perte pour la Ligue 1 et son président Thiriez et une aubaine pour l'équipe de France et le président Le Graet.

A condition que Newcastle trouve la bonne carburation... God save the Queen !

Thierry

A propos de Yahoo Foot

Entouré de Denis Balbir, d’Alexandre Delpérier et de Pascal Praud, Thierry Clopeau anime « Yahoo Foot L’Emission » sur Yahoo Sport. Débats endiablés, analyses passionnées, nos quatre trublions du ballon rond vous donnent rendez-vous tous les lundis sur Yahoo Sport. Chaque jour, retrouvez-les également sur « Yahoo Foot Le Blog », pour un décryptage en profondeur de l’actualité footballistique.