Le PSG est trop fort !

p_praud
Yahoo Foot

Je sais, c’est à la fin du bal qu’on paye les musiciens. Mais ce que les supporters du PSG ont vu mercredi au Parc des Princes annoncent des soirées de gala, des tours d’honneur et des défilés sur les Champs-Elysées…   

Les victoires de septembre n’annoncent pas les succès de mars comme les matches aller ne présagent pas des rencontres retour. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

L’automne n’est pas la saison préférée du Bayern Munich qui préfère le printemps. 

Manuel Neuer est le meilleur gardien du monde et son absence pèse sur le résultat. 

Tout cela est vrai. Le Bayern saison 2017/2018 n’est pas la meilleure équipe munichoise de son histoire. Il n’empêche ! Comment ne pas s’enthousiasmer devant la machine de guerre qu’est devenu le Paris Saint-Germain ? Comment ne pas croire que Paris soit devenu l’égal du Real ou de Barcelone quand le Bayern en prend trois au Parc, quand chaque action offensive est un danger de but, quand on a le sentiment que la note aurait pu être encore plus lourde à condition que la réussite ne fuit pas Neymar.    

Il y a Thiago Silva et il y a Dani Alves. Il y a Neymar et Mbappé. Je n’ai pas souvenir qu’un attaquant français de 18 ans évolue avec autant de maîtrise, de talent, de classe. Mbappé est devenu en quelques semaines aussi indispensable qu’efficace. Avec lui, le PSG remplit une condition qui est nécessaire sans être suffisante : il possède des attaquants d’exception. Pour une fois tout le monde sera d’accord et les commentaires que je lis ce jeudi matin vont tous dans le même sens : Kylian Mbappé et Neymar ont changé Paris. La possession de balle n’est plus une fin en soi. Il suffit d’attendre, de contrer et de marquer. Encore faut-il avoir les joueurs pour ça. Avec Thiago Silva en défense, le PSG est tranquille. Avec Dani Alves, il compte une rampe de lancement pour contre-attaque et une puissance de feu qui traverse le terrain en deux temps trois mouvements. Paris récupère le ballon et met le turbo. Les adversaires regardent le TGV passer comme les vaches de Normandie voient filer l’express de Deauville.  

Je ne sais pas si le Paris Saint-Germain gagnera la Ligue des champions en mai prochain. Je sais aujourd’hui que c’est possible. Et pour tout dire, je le souhaite. Ce serait une bonne nouvelle, non ? 

Pascal 

À lire aussi