Le scandale Chapron

p_praud
Yahoo Foot
Pascal Praud
Pascal Praud

Si le sifflet est l’emblème de l’arbitre, la casserole est celui de Tony Chapron. Les images tournent dans le monde entier ! Un arbitre a porté un coup sur un joueur !

Je croyais avoir tout vu avec les arbitres français ; des buts validés qui n’existent pas, des hors-jeu oubliés, des mains inventées, des rouges fantômes. Je ne parle pas de la psychologie de nos hommes hier en noir, aujourd’hui couleur fluo, qui confondent autorité et césarisme. Ainsi meurt l’arbitrage français. Depuis belle lurette, il est à l’image de Tony Chapron : par terre.

Je croyais avoir tout vu mais il manquait le grotesque. Le croche-patte de Tony Chapron sur Diego Carlos à la fin du match Nantes-PSG marque le jubilé d’une carrière placée sous le signe de la casserole. Tony Chapron a inscrit ce dimanche soir la ville de Nantes et son stade de la Beaujoire au centre du monde des footballeurs. Partout, cette image insensée défile en boucle. Un arbitre porte un coup sur un joueur. Non pas durant une rencontre de rien du tout, dans les profondeurs d’un championnat amateur. Mais en Ligue 1. Avec 40 000 spectateurs comme témoins et désormais des millions d’observateurs comme procureurs. Stop à Chapron ! Dehors Chapron !

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Pour sa défense, Chapron explique que le coup est involontaire. Les enfants disent la même chose dans la cour de l’école. Puisse-t-il ne plus revenir sur une pelouse du championnat de France. La place de Chapron le dimanche soir est devant sa télévision.

Cet incident révèle une attitude. Chapron est bousculé par Diego Carlos sans que le Nantais cherche à le déséquilibrer. Chapron réagit mal. Il tente le croc-en-jambe. Puis vexé comme un rat sans queue, il exclut Diego Carlos. Je suis le maître. Je suis le chef. Ainsi dirige Chapron et beaucoup de ses collègues : la schlague est leur méthode.

J’espérais beaucoup avec la nomination de Pascal Garibian à la tête de la direction technique de l’arbitrage en 2013. J’attendais un changement des mentalités, une évolution des comportements. Hélas ! Aucun arbitre français n’est reconnu en Europe. Nous vivons dans le souvenir des Michel Vautrot ou Joël Quiniou que personne n’a remplacés à ce niveau. J’attends avec impatience la réaction de Pascal Garibian. J’attends surtout un coup de balai pour repartir à zéro puisque c’est bien là que se situe aujourd’hui le sifflet français.  

Pascal 

À lire aussi