Ligue 1 – Droits TV , Canal + ne rigole plus !

t_clopeau
Yahoo! Foot

Une guerre de tranchée et même une guerre de position entre Canal+ et BeIN Sports. C'est sur le terrain des droits Tv de la Ligue 1 que les deux chaînes payantes se livrent une guerre sans merci. Quand vous interrogez les dirigeants des deux chaines ils vous répondent que c'est le jeu de la concurrence mais en fait en coulisses tous les coups sont permis. Et là Canal tacle là où ça fait mal ...

ligue 1
ligue 1

L'objet du délit : une note "blanche" rédigée par Canal + à destination des pouvoirs publics réclamant un décret pour interdire tout bonnement à tout diffuseur propriétaire d'un club de participer à un appel d'offre de la Ligue de football professionnel ( LFP). Dans le viseur les Qataris propriétaires de BeIN et du PSG, et personne d'autres en fait faute de combattants.

L'objectif désormais déclaré est d'empêcher par tous les moyens légaux la chaîne payante Qatarie de candidater pour les droits à partir de 2016. Canal + aurait ainsi trouvé la faille juridique pour exclure son principal adversaire de la compétition.

Thiriez fort mécontent

Cette initiative de la chaîne de Bertrand Méheut déplait fortement à la Ligue. Frédéric Thiriez a fustigé dans un communiqué l'initiative du diffuseur historique de la Ligue 1: "Il s'agit évidemment d'une nouvelle tentative de Canal + destinée à étouffer la concurrence et faire ainsi baisser le montant des droits !". La Ligue n'y va donc pas avec le dos de la cuillère et ne fait pas de cadeau à son bailleur numéro 1.

Thiriez va d'ailleurs alerter dès aujourd'hui les ministères des sports et de la culture ainsi que le CSA afin je cite : "de protester contre cette manœuvre anticoncurrentielle".

La LFP n' en revient toujours pas de cette initiative de Canal mais le diffuseur historique n'a aujourd'hui plus d'autre choix que d'être ultra offensif s'il ne veut pas être mangé tout cru par l'ambitieux BeIN qui bénéfice de moyens colossaux en provenance du Qatar.

En même temps les remontrances de Canal sont logiques d'un point de vue industriel et juridique. Le Qatar est en effet présent aux trois niveaux clefs de la négociation des droits de la Ligue 1. À la fois principal vendeur à travers le PSG, il est l'un des principaux acheteurs, et il peut exercer une influence déterminante sur celui qui commercialise (LFP).

N'en déplaise à BeIN et à la LFP le conflit d'intérêt apparaît patent. Thiriez qui voit rouge parle d'affaire consternante. On attendra avec impatience le premier avis du CSA qui ne devrait pas tarder à tomber. Cette fois-ci en tout cas la guerre des droits est définitivement déclarée entre les deux grands diffuseurs du foot en France.

Thierry

À lire aussi