Yahoo Foot

Vive Leroy

La planète du football bouillonne. Normal, c'est la période de ce Mercato tant attendu par les nantis, tant redouté par les équipes aux moyens limités, dont la jeunesse est l'essence de la réussite et qui attise les convoitises des écuries gourmandes. Elles savent, tels des prédateurs habitués, où le terrain de chasse est le meilleur.

Lucas Moura arrive au PSG et c'est la planète du football tricolore qui frissonne. Malheureusement cette époque coïncide également avec quelques élans de tristesse et de nostalgie. Ainsi on apprenait très récemment, que le Stéphanois Alonso mettait un terme à sa carrière. Obliger d'arrêter sa passion, le coup est toujours rude même quand les éclaircies les plus belles sont derrière vous et que votre conscience sait très bien que les nuages arrivent toujours trop vite pour assombrir l'horizon. L'argentin a donc raccroché. Les douleurs au dos de l'ancien Monégasque étaient telles qu'il ne pouvait plus dormir et que la santé est plus importante qu'un ballon. Agé de trente ans, arrivé dans le Forez en Janvier 2011, il aura donc quitté le football par la petite porte, la pire qui soit, celle de la médecine qui le fera rentrer dans le rang et devenir un ex-footballeur, sorti sur un carton rouge, un soir de derby difficile, qu'il rata comme ses partenaires, mais on comprend mieux aujourd'hui pourquoi. La douleur était trop forte et lancinante.

Autre retrait, autre nostalgie, autre époque, Jérôme Leroy, depuis hier n'est plus footballeur professionnel. J'aurais pu lancé, le fameux, "Leroy est mort, Vive Leroy", mais c'est tellement nul que je l'écrit en fait, pour vous dire que j'y avais pensé quand même ! Revenons à l'essentiel. J'avais déjà été assez choqué lorsque Jérôme avait quitté Rennes sans faire d'adieux qui me paraissaient indispensables, tellement ce joueur a donné de son temps, de sa passion et de plaisir au football et à ses amateurs. Sans revenir sur cette fabuleuse carrière qu'on aurait aimé encore plus riche, plus "bleue", et plus internationale, Jérôme faisait partie de ces joueurs qu'on aime regarder sans parler, un peu comme Pagis ou Batlles quand ils étaient dans leurs jours "avec". Il paraît que comme Jérémie Janot, il s'adonne aux arts martiaux et qu'également, les chaînes de radio ou de télé sont prêtes à lui ouvrir des portes, mais quelle sortie! Quelle déception de devoir s'arrêter et qu'à 38 ans on a encore cela dans le sang. Oui déçu que Jérôme s'arrête même si l'âge a ses frontières en ballon, déçu parce que comme peu d'autres il avait le jeu dans le sang. Du PSG où il fut formé, en passant par Rennes, l'OM bien sûr, Sochaux, Lens, Le Betar Jérusalem où il suivit Luis Fernandez, et d'autres étapes, il sentait le football et le regarder tenter des choses aux côtés de joueurs comme Rai, Ronaldinho, Heinze, Pocchetino, avaient une forme de magie. Ses passes, sa volonté de toujours faire le geste juste avec l'éclair de la beauté en plus avaient une saveur particulière et cette retraite a donc un goût amer.

Denis Balbir

A propos de Yahoo Foot

Entouré de Denis Balbir, d’Alexandre Delpérier et de Pascal Praud, Thierry Clopeau anime « Yahoo Foot L’Emission » sur Yahoo Sport. Débats endiablés, analyses passionnées, nos quatre trublions du ballon rond vous donnent rendez-vous tous les lundis sur Yahoo Sport. Chaque jour, retrouvez-les également sur « Yahoo Foot Le Blog », pour un décryptage en profondeur de l’actualité footballistique.