Jeu Décisif

Kozlov : un poupin sur l’ATP

Le tennis tient-il un nouveau baby star ? On le saura très vite en suivant l’évolution d'un jeune Américain nommé Stefan Kozlov.

Non ce jeune garçon n'est pas en train de disputer un tournoi de jeunes
Un ado de 15 ans, bénéficiaire d’une wild card, a disputé le premier tour d’une épreuve ATP cette semaine. Théâtre de cette histoire : le tournoi sur gazon de Newport (ATP 250), disputé dans le magnifique club du Hall of Fame. Un joueur de 15 ans engagé sur le grand circuit, c’est un petit événement sur la planète tennis, dont les habitants, on le sait, sont de plus en plus « âgés ». Rappelons qu’à Roland-Garros, on a tout de même frôlé la trentaine de… trentenaires dans le tableau final.

Ce petit bonhomme est Américain, né en Macédoine le 1er février 1998, et s’appelle donc Stefan Kozlov. Il est le fils d’Andrei Kozloz, très modeste joueur de double, mais qui s’est rapidement passionné pour l’enseignement du tennis, au point d’ouvrir un centre d'entrainement à Pembroke Pines, en Floride, il y a 13 ans.

Stefan est donc un enfant de la balle et il ne faut pas plus de cinq minutes pour s’apercevoir que ce garçon, passé par les Petits As de Tarbes en 2010 et 2011 avec un huitième et un quart de finale comme résultat, est plutôt du genre doué. Son service, déjà rapide, rappelle, en plus compact, celui de son compatriote Sam Querrey. Ses coups sont fluides, avec un revers à deux mains et un bon chip à une main. Le garçon, au sens du jeu bien affirmé, affiche également une volonté d’aller au filet. Côté physique, ses belles mensurations (1m78, 70 kg) contrastent avec un visage incroyablement poupin, enfantin même. On le croirait sorti d’un tournoi 11-12 ans.

Comme Agassi, Becker, etc...

Pour cette entrée en matière sur le circuit ATP, Kozlov avait tiré le Polonais Michal Przysiezny, 29 ans, 113e mondial. Du lourd tout de même pour notre jeune pousse, seulement trois matches en Future et une place de 1472e mondial. Notre débutant s’est comporté comme un vieux briscard : il a sauvé quatre balles de match dans le jeu décisif de la deuxième manche puis a compté un break d’avance dans le troisième set avant que des crampes ne freinent son élan. Son adversaire a même dû l’aider à se relever pour lui serrer la main à la fin du match. Kozlov s’est donc incliné mais a signé des débuts réussis comme avant lui des Andre Agassi, Fabrice Santoro, Michael Chang, Mats Wilander, Boris Becker, Rafael Nadal ou Richard Gasquet, apparus, eux aussi, une première fois sur le grand circuit, à l’âge de 15 ou 16 ans.

Kozlov a été pris en main par l’USTA, la Fédération américaine, et s’entraine désormais plus spécifiquement avec Nicolas Todero, même si papa n'est visiblement jamais très loin. Classé 13e mondial chez les juniors, il compte un quart de finale l’année passée à l’US Open (où il avait aussi eu l’honneur d’échauffer Roger Federer), un huitième de finale à Roland-Garros et un autre quart à Wimbledon cette année.

Il est évidemment trop tôt pour se prononcer sur l’avenir de ce garnement mais le tennis américain, qui possède par ailleurs une belle génération de juniors, tient peut-être un futur grand, même si la précocité ne fait pas tout. Une chose est sûre, Kozlov ne manque pas d’atouts et pourrait donner un petit coup de jeune à un circuit ATP vieillissant. Imaginez qu'il obtienne une wild card à l’US Open et tombe sur Tommy Haas et ses 35 printemps. Ca nous ferait un petit 20 ans d’écart !

A propos de Christophe Thoreau

Christophe Thoreau baigne dans le monde du tennis depuis une vingtaine d'années. Après avoir écrit pour Tennis Magazine puis dirigé Tennis Info et Roland-Garros.com, il a co-réalisé "La route de Belgrade", documentaire pour France Télévisions sur les coulisses de l'équipe de France de Coupe Davis, finaliste de l'épreuve en 2010. Il est également le co-auteur du Dico Culture illustré de Roland-Garros (400 pages, Editions R&Co). Sur Yahoo!, il prend la plume afin de vous apporter un regard décalé sur l'actualité du tennis. Mais dans ce "Jeu Décisif", on veut des échanges et des beaux ! On attend donc vos commentaires !

Sur Yahoo