Jeu Décisif

Nadal, le Chili, et ça repart…

Rafael Nadal. Joueur de tennis, de nouveau...Les blessures ont parfois du bon. Celle de Rafael Nadal au genou, plus longue que prévue à se soigner, a contraint l’Espagnol à modifier son programme. Et fait des heureux ! La cité balnéaire chilienne de Vina Del Mar, théâtre du premier tournoi ATP sur terre battue de la saison, a donc l’honneur d’accueillir le septuple vainqueur de Roland-Garros pour son grand retour à la compétition. Nadal n’a plus foulé un terrain depuis le 28 juin dernier et sa défaite à Wimbledon contre Lukas Rosol. Au Chili, l’événement est de taille : Nadal n’avait pas posé le pied en Amérique du Sud depuis 2005 et cette tournée sur terre battue du mois de février a bien du mal à attirer des membres du top 10.

« Le peuple chilien est heureux et fier d’accueillir l’un des plus grands sportifs de tous les temps ». Cette phrase est signée du joueur chilien Nicolas Massu, qui fut l’un des sparring-partners de l’Espagnol ces jours derniers. Elle permet de mieux prendre conscience de l’importance de l’événement pour un pays qui est une formidable terre de tennis. De Luis Ayala, qui avait mené deux manches à une contre Nicola Pietrangeli en finale de Roland-Garros 1960, à Marcelo Rios en passant Fernando Gonzalez ou Hans Gildemeister, le Chili a produit nombre de champions atypiques et d’un talent fou. En attendant la montée en puissance de la dernière petite merveille locale, Christian Garin, 16 ans, vainqueur de son premier match ATP dans ce tournoi, et prochain adversaire de Jérémy Chardy. Cette venue du plus grand joueur de terre battue de tous les temps est donc vécue comme un honneur, comme un hommage au tennis chilien. Nadal a d’ailleurs eu droit aux honneurs de la présidence de la République.

Alors comment s’est déroulé ce retour du désormais numéro cinq mondial ? Opposé au gaucher argentin Federico Delbonis, 122e mondial sorti des qualifications, Rafa a eu besoin d’un bon quart d’heure pour remettre la machine en route. Le début fut chaotique avec un break concédé d’entrée et un seul point remporté sur les 12 premiers joués. La suite fut bien meilleure, Rafa commençant à mieux utiliser ses appuis pour mettre la gomme ou à trouver du peps afin de taper des coups en bout de course.

Bilan des opérations : Nadal a réussi sa mission première, redevenir un joueur et remporter un match. Pas grand monde n’en doutait, je pense, mais il fallait quand même le faire. Pour ce qui est de son niveau, il va bien évidemment falloir attendre mais il serait bien, cette semaine, qu’il croise par exemple Chardy en demi-finales. Car sur ce qu’il a montré, Rafa est évidemment capable de se hisser dans le dernier carré. Et face au Français, très en forme et gros frappeur, le test serait éclairant. De toute façon, quoiqu’il arrive, et si son genou veut bien le laisser tranquille, Nadal a le temps. Roland-Garros, c’est dans 112 jours…

A propos de Christophe Thoreau

Christophe Thoreau baigne dans le monde du tennis depuis une vingtaine d'années. Après avoir écrit pour Tennis Magazine puis dirigé Tennis Info et Roland-Garros.com, il a co-réalisé "La route de Belgrade", documentaire pour France Télévisions sur les coulisses de l'équipe de France de Coupe Davis, finaliste de l'épreuve en 2010. Il est également le co-auteur du Dico Culture illustré de Roland-Garros (400 pages, Editions R&Co). Sur Yahoo!, il prend la plume afin de vous apporter un regard décalé sur l'actualité du tennis. Mais dans ce "Jeu Décisif", on veut des échanges et des beaux ! On attend donc vos commentaires !

Sur Yahoo