Pierrot le foot

Ukraine-France : les notes des joueurs

Ukraine-France

LLORIS (6) : Il bouche bien l'angle sur la frappe excentrée de Shevchenko. Pour le reste, hormis une sortie au poing il n'a rien eu de compliqué à faire. Il n'a pas tremblé dans son jeu au pied, c'est toujours à signaler chez lui.

DEBUCHY (6) : Pas de difficulté particulière défensivement et une participation au jeu honorable. Un match correct. Rien de plus à signaler.

RAMI (4) : C'est la 2e prestation délicate d'affilée pour Adil. Sans conséquence ce soir, mais je trouve vraiment qu'il est en difficulté dans la vivacité. Il s'est quand même fait prendre de vitesse par Shevchenko ! Et puis cette passe latérale hasardeuse vers Mexès… Alors il est peut-être fatigué par sa saison avec Valence, mais ça reste tout de même décevant par rapport à son potentiel.

MEXES (6,5) : Le Milanais est de plus en plus rassurant au fil des matchs, même s'il avait délivré une passe en retrait pour le moins folklorique à Lloris avant l'orage. Auteur d'une magnifique tête sortie par Pyatov, il a aussi concédé un coup-franc dangereux qui lui a d'ailleurs valu un carton jaune.

CLICHY (6,5) : Une première mi-temps intéressante dans le jeu mais il s'est fait prendre deux fois dans son dos à cause de sa propension à toujours chercher l'interception. Impeccable en 2e mi-temps, agressif et toujours bien placé, il a incontestablement pris l'ascendant sur Evra.

A. DIARRA (7) : Je me rappelle des commentaires quand il a été sélectionné : "Scandale", le "chouchou de Blanc"… Il ne partait pas titulaire mais la blessure de M'Vila en a décidé autrement. Il a débuté face à l'Angleterre, il a été bon. Il l'a été aussi face à l'Ukraine, dans un rôle de sentinelle où il a su rester prudent, commettre peu de fautes et récupérer beaucoup de ballons. Un élément d'expérience rassurant dans cette équipe.

CABAYE (7,5) : Il a pris une dimension incroyable chez les Bleus. Désormais c'est lui qui fait le tempo. Dès qu'il touche la balle, tout n'est que sobriété, compensation, déplacements intelligents… et apport offensif : un but et une frappe superbe sur le poteau au terme d'une action hallucinante de l'équipe de France. Grosse, très grosse satisfaction.

NASRI (7) : J'ai adoré son match. Alors offensivement, il n'a pas été décisif, mais quel boulot. Il a bossé en défense et a toujours montré une grande justesse dans son utilisation du ballon, tant techniquement que tactiquement. Son coup franc dans la lunette aurait pu faire mouche et ses dribbles étaient toujours effectués à bon escient. Ce Nasri-là, j'en veux tous les jours.

MENEZ (6,5) : Il nous a encore fait "une Ménez" : au moment où tu as juste envie de le taper pour l'ensemble de son oeuvre, il plante son but. Et celui-là, il fallait quand même le mettre. En première mi-temps, il avait envoyé une première tentative au-dessus et avait buté sur Pyatov dans un second temps. Le paradoxe étant qu'il aurait pu ne jamais jouer cette seconde période si l'arbitre l'avait expulsé juste avant la mi-temps. Sauf que le premier carton est tout de même très sévère. Le truc avec lui, c'est que même s'il n'est pas bon, il épuise ses défenseurs en permanence. Balle au pied, qu'est-ce qu'il va vite…

BENZEMA (6,5) : Une première mi-temps agaçante, pendant laquelle il semblait à peine concerné par le jeu. Il n'arrêtait pas de décrocher alors qu'avec 3 milieux offensifs derrière lui, ça ne servait à rien. Et puis en 2e mi-temps, hop : 2 passes décisives ! Rien d'autre à dire, c'est ce qu'on demande à un attaquant : être décisif. Alors il était déçu de sortir sans avoir marqué, mais franchement, 2 passes décisives valent bien un but.

RIBERY (7) : Je pense que Gusev, le latéral droit ukrainien, va bien dormir ce soir. Il l'a fait cavaler, un truc de dingue ! Alors lui aussi a fini cramé, mais il a joué ce match au sprint du début à la fin. Comme Ménez, c'est un créateur d'insécurité permanente pour l'adversaire. Enfin, le Ribéry du Bayern parvient à s'exprimer aussi bien chez les Bleus.

Les remplaçants sont entrés au moment où les Ukrainiens ont commencé à accuser le coup. J'ai trouvé M'Vila affûté - voire aminci - et très tonique. Martin n'a pas fait grand chose à part prendre un attentat de la part de Tymoshchuk et Giroud a apporté son obole dans le travail de fixation de la défense adverse.

Pierrot

A propos de Pierrot le foot

"Pierrot le Foot", alias Pierre Ménès fait désormais partie de l'équipe du Canal Football Club sur Canal+.
Depuis la Coupe du Monde 2006 il suit toute l'actualité du foot sur son blog. Ligue 1, Equipe de France, Ligue des Champions, championnats européens, il distille chaque semaine ses commentaires et impressions en utilisant son légendaire ton décalé et corrosif.

Les vidéos de Pierrot

Sur Yahoo