Poupimali

Le Fessing day – Première journée de la phase retour du Top14

Les Trois Points selon Novès. Capture par @saintmtexDans la tradition des pays du Commonwealth et du Quebec, le Boxing Day est le lendemain de Noël. Ce jour là, la tradition veut que l'on distribue des cadeaux aux plus pauvres. Dans le Royaume-Uni, il signifie également la journée suivant Noël dans les championnats de football et de rugby à XV, avec des matchs opposant classiquement des rivaux locaux, pour éviter aux équipes et à leurs fans de trop longs voyages.
Même si aujourd'hui, il s'agit surtout d'une fête commerciale où les magasins font des soldes, on ne peut pas dire que ce fut des matchs cadeaux pour les clubs dans le bas du tableau français.

Les scores de cette 14e journée reflètent bien le Fessing Day (la journée de la fessée, pour ceux qui ne maitriseraient pas les anglicismes du second degré).
- Racing Métro 92 / SU Agen : 40-6 (20-6 à la mi-temps) : premier point bonus pour le Racing.
- ASM Clermont / Aviron Bayonnais : 48-3 (20-3) : Un 52e succès à domicile
- Montpellier HR / Stade Français : 54-16 (27-9)
- RCT /USAP : 46-13 (15-10)
On ne compte pas moins de 25 essais sur 7 matchs. Une excellente moyenne pour un milieu de saison.
Plus compliqué pour :
- Castres / Stade Toulousain : 16-18 (10-9). En un mot : laborieux.
- Mont de Marsan / Biarritz olympique : 18-19 (12-13)
- FC Grenoble / UBB : 19-9 (6-3)

Les blessés :
- Genou pour Galan et Burgess (ST)
- Epaule pour Hook (USAP)
- Cheville pour Rougerie (ASM) et Michalak (ST) (heureusement les deux s'en sortent avec des entorses).
- Plus insolite, cuisse pour l'arbitre Mathieu Reynal

Les brillants :
- Il est blond. Il a passé ses 10 pénalités aux quatre coins du terrain. Il fait des passes millimétrés de 25 mètres, aboutissant à des essais. Il parle presque mieux français que ses collègues francophones. On en arriverait presque à souhaiter sa retraite pour qu'il arrête de nous "pourrir" tous les matchs avec sa perfection.
Wilkinson, ce joueur exemplaire.
- Un autre ouvreur peut être mis en lumière sur cette journée : c'est François Trinh Duc auteur d'un match sans faute et de deux essais avec Montpellier. Etonnant joueur, capable du meilleur comme du pire en deux weekend.
- Le RCT possède en un ce que le MHR possède en deux joueurs : une très belle prestation de Bustos Moyano, fut lui aussi auteur d'un sans faute au pied (10/10).
- Très bonne prestation du demi de mêlée de l'USAP qui ne portera jamais aussi bien son nom : Mele David. Juste, rapide, percutant, trouvant des failles dans la défense, il peut être fier de son match. Les catalans ont cette fierté qui les sauvent : ils n'abandonnent jamais.
- Brice Dulin : malgré son carton bêtement pris pour une poussette sur Vincent Clerc (qui lui même prenait deux minutes plus tard son carton pour une faute tout aussi bête), force est de constater que ce jeune homme a du talent à revendre à un poste qui demande de la maturité (et ce n'est pas le malchanceux Clément Poitrenaud qui me contredirait).
- Bon début pour quelques petits jeunes : Lamerat (ST) ou encore Ecochard (USAP).

Le joli geste :
La chistera de Creevy (MHR). Un talonneur exécutant ce geste technique étant rare, autant le souligner.

L'essai :
Ex-aequo : le deuxième de Nagusa en force après un mouvement collectif et le deuxième de François Trinh Duc (un chef d'oeuvre du genre avec feinte de passe, prise d'intervalle, crochet et accélération).

Le Bémol :
J'aurai pu parler du manque criant de talonneur au Stade Toulousain ou des trop nombreuses erreurs tactiques de Warwick (SF).
Mais non.
Le public du Top14 se dégrade. Sous prétexte du folklore du match du dimanche, les blaireaux étaient de sortie. A Castres, à Mayol et dans d'autres stades, les sifflets ont trop souvent retenti. Où est passé l'amour du ballon ovale ? Le respect des adversaires ? Les valeurs du rugby ?
L'idiot du jour se trouvait à Toulon et a failli coûter le match avec son laser. Romain Poite a prévenu deux fois, à la troisième il stoppait le match.
Si les joueurs doivent se montrer exemplaires (et les catalans l'ont payé assez cher en mètres perdus), les supporters aussi. Il serait bon que les anciens s'en souviennent et que les clubs prennent aussi leur responsabilité d'éduquer leurs fans. On peut être le plus fan des fans et être fair-play. Comme le reste, cela s'apprend.

J'en profite pour vous souhaiter en conclusion tous mes meilleurs voeux pour l'année 2013 ! Bonheur, santé et réussite (et fair-play, certains en ont bien besoin) !

A propos de Poupimali

Poupimali est une blogueuse fière de son terroir, passionnée de rugby et de ses valeurs. Consultante en stratégie de communication sur les réseaux sociaux le reste du temps, elle rédige ici son blog spécialisé rugby d'actualités et d'analyses, satirique et féminin. Il est fortement conseillé de la lire parfois avec second degré (voire troisième).

Les photos de Poupimali