10 clubs où pourrait rebondir Ben Arfa la saison prochaine

Topito Sport

Le PSG va enfin se débarrasser de Ben Arfa. A moins que ce ne soit l’inverse, que ce soit Ben Arfa qui se libère enfin du club qui l'a mis au placard depuis deux saisons. Reste plus pour le joueur qu’à se trouver une nouvelle prison dorée.


1- Leicester
Sans doute la destination la plus probable du fait de la présence de Claude Puel à la tête de l’équipe. C’est lui déjà qui était parvenu à relancer le joueur à Nice alors qu’il cirait le banc en Premier League puis à Pole Emploi depuis des mois. Seul hic, Leicester ne disputera pas la prochaine Ligue des Champions, un des critères souhaité par le joueur.


2- Olympique Lyonnais
Jean-Michel Aulas ne s’en cache pas, il verrait bien son ancien protégé revenir au bercail et reprendre le récit d’une histoire d’amour avec l’OL qui s’était terminée en eau de boudin à l’été 2008, avec son bras de fer pour rejoindre l’OM. Reste que Ben Arfa, sans jamais fermer la porte à un éventuel retour, n’a jamais ouvertement montré une envie folle de renouer avec le club qui l’a révélé.


3- Olympique de Marseille
Si pour certains, il n’y a qu’un seul Olympique, Ben Arfa en a connu deux dans sa carrière. Après être sortie de sa chrysalide à Lyon, le joueur rejoint à l’été 2008 l’OM, où il va faire des étincelles. Surtout dans les vestiaires d’ailleurs avec des clashs réguliers la première saison avec certains coéquipiers comme Djibril Cissé, Modeste Mbami, Karim Ziani, et même son entraîneur Eric Gerets. Ben Arfa refusera même de rentrer en jeu lors de la rencontre face au PSG pour protester contre son statut de remplaçant. La saison suivante ne sera pas plus sereine avec des tensions à répétition avec Didier Deschamps. Malgré un titre de Champion de France en poche, Hatem devenu indésirable, quitte l’été suivant l’OM, direction la Premier League. Un retour sur la Cannebière la saison prochaine est-il possible connaissant les difficultés qu’il y a rencontrées lors de son premier passage ? Pas sûr que le joueur de 31 ans prenne le risque de revivre la même expérience.


4- AS Monaco
Rarement cité parmi les rumeurs des clubs susceptibles d’accueillir Ben Arfa la saison prochaine, l’ASM a pourtant de nombreux atouts à faire valoir. A commencer par un vrai challenge sportif, que ce soit sur le plan national ou européen, avec la promesse de disputer la Ligue des Champions la saison prochaine. C’est aussi un club sans histoire avec un entraîneur qui semble capable de mettre ses joueurs dans les meilleures dispositions. Encore faut-il qu’il reste. Un club aussi qui techniquement et collectivement aime jouer au ballon. Enfin, financièrement, Monaco présente des arguments de poids. Pour un joueur plus proche de la fin de sa carrière que de son début, cela peut s’avérer décisif.


5- Fenerbahçe
L’hiver dernier, Ben Arfa semblait proche d’un accord avec le club stambouliote. Un contrat de 3 ans assorti d’un salaire de 3,5 millions annuels semblait même dans les tuyaux. Sauf que le joueur a révélé récemment qu’il n’avait jamais eu l’intention de rejoindre la Süper Lig, estimant le championnat turc trop peu exposé médiatiquement. C’est vrai que Gomis a beau marcher sur l’eau en Turquie, pas grand monde semble s’y intéresser. Quant à Valbuena, il semble avoir tout bonnement disparu des radars.


6- Impact de Montreal
L’idée de rejoindre Rémi Garde en MLS ressemble plus à une pirouette journalistique qu’à une réelle volonté de l’une ou l’autre des parties. L’ancien entraîneur lyonnais a juste répondu spontanément à une question posée sur la situation de Ben Arfa au PSG. Difficile d’y voir l’objet d’une réflexion approfondie. Quant au joueur lui-même, il ne semble pas encore prêt à faire le choix d’un championnat dit exotique.


7- FC Séville (ou Valence)
Nzonzi, Lenglet, Tremoulinas, Corchia, Ben Yedder, Rami, Gameiro, Kanouté, Nasri… le FC Séville a depuis longtemps une petite faiblesse pour les joueurs français. Au-delà du club, c’est bien la Liga qui pourrait se révéler un terrain de jeu idéal pour le futur ex Parisien. Un club comme Valence qui a déjà profité des erreurs de casting supposées du PSG avec Guedes, pourrait également se positionner, surtout s’il valide sa qualification pour la future Ligue des Champions (Valence est actuellement 4ème de Liga et automatiquement qualifié pour la compétition reine de la saison prochaine).


8- OGC Nice
Il paraît qu’on ne doit jamais se remettre avec une ex. Pourtant, l’OGC Nice via son Président Rivère a bien tenté de convaincre son ancien joueur de revenir chez les Aiglons lors du dernier mercato hivernal, allant jusqu’à inclure Jean-Michel Seri dans la transaction pour amadouer le PSG. Une proposition éconduite par Ben Arfa qui n’aurait pas souhaité faire cadeau au club de ses derniers mois de salaire (500 000 euros bruts par mois).


9- Borussia Dortmund
Actuel 3ème de Bundesliga, le Borussia peut espérer décrocher une place qualificative pour la prochaine Ligue des Champions. Un sésame à même de séduire Ben Arfa qui aimerait participer à la compétition avec son futur club. Si aucun contact ne semble avoir été pris entre les deux parties, leur compatibilité semble évidente, Dortmund étant habitué aux joueurs offensifs, techniques, dribbleurs, et suffisamment audacieux pour tenter de faire la différence tout seul (ou presque).


10- Real Madrid
Dans la tête d’Hatem Ben Arfa, il n’existe que deux grands clubs capables de le faire rêver : le Real et le Barca. Proche de Benzema, el Fenomeno parisien (surnom qui lui aurait donné Dani Alves) se verrait bien évoluer un jour sous les ordres de Zinedine Zidane, comme il l’a déclaré un jour en interview : «? Je pense qu'il a beaucoup de conseils à donner, surtout à des joueurs offensifs, donc bien sûr, d'être sous ses ordres un jour, ce serait très très beau.?». Quant à savoir si le Real voudrait de lui… Le club a bien recruté Julien Faubert, tous les espoirs sont donc permis.

Source : Mercato365

Crédit photo : Mx. Granger, Gil Zetbase

À lire aussi