10 footballeurs diplômés, la tête et les jambes

Topito Sport

On dit que les footballeurs sont de plus en plus crétins. Faux ! Certains ont même réussi à décrocher des diplômes qui ne sont pas donnés à tout le monde. Top 10 des bons élèves qui ont aussi assuré à l’école. >


1- Olivier Giroud (Arsenal)
Bon élève face au but, l’attaquant d’Arsenal n’a pas vendangé pour autant ses études. Pensionnaire de sport-études du côté de Grenoble, Olivier Giroud obtient son bac éco, avant de faire 3 ans de STAPS pour devenir prof de sport, juste au cas où. Un parcours qui l’obligea pendant quelques temps à jongler entre les cours à la Fac et sa carrière pro au GF38 en Ligue 2. Il terminera ses études sans décrocher le sésame, un peu comme avec Arsenal en Premier League.


2- Christophe Jallet (OGC Nice)
Quand on est originaire de Cognac et qu’on se destine à une carrière de footballeur, mais qu’on a un minimum de pif, on fait comme Christophe Jallet : on se siffle deux années de BTS en œnologie après un bac (sport-études), histoire d’assurer ses arrières (pas comme contre l’Allemagne récemment). Seul hic, le diplôme lui passera sous le nez faute de pouvoir effectuer son stage de fin d’études. A l’époque, Jallet évoluait déjà avec Niort en Ligue 2.


3- Giorgio Chiellini (Juventus Turin)
On sait depuis longtemps que le défenseur central turinois est bon de la tête… et pas uniquement pour mettre des coups de boule dans une sphère en cuir. Il aime également s’en servir pour étudier les théories économiques. Après avoir obtenu une licence d’économie en 2010, finissant paraît-il premier de sa promotion (méfions-nous des Italiens et de leur tendance à exagérer), Chiellini a remis le couvert début 2017 en décrochant une maîtrise en gestion des entreprises avec un mémoire sur «Le business-model de la Juventus FC dans un benchmark international». Vous avez deux heures.


4- Benjamin Corgnet (Strasbourg)
L’ancien milieu stéphanois, aujourd’hui pensionnaire de la Ménau, a la particularité de n’avoir jamais mis les pieds dans un centre de formation. Repéré dès l’âge de 10 ans, ses parents ont refusé qu’il sacrifie ses études sur l’autel du sportif. Résultat, Benjamin Corgnet a passé son bac puis suivi une première année de médecine, avant de rebondir en BTS d’opticien. C’est par hasard, qu’il va se retrouver à faire un essai à Dijon en Ligue 2 alors qu’il évolue à l'époque en amateur à Monts d'Or Azergues (Rhône) en CFA2. A sa grande surprise, il signe son premier contrat pro et débute sa carrière à l’âge de 23 ans. Il a quand même obtenu depuis son BTS d’opticien. Bien vu !


5- Vincent Kompany (Manchester City)
Lorsque Sir Alex Fergusson tente de le faire signer en 2003, Vincent Kompany décide à 17 ans de rembarrer le Manager Mancunien pour terminer ses études et passer l’équivalent belge du baccalauréat (qu’il a obtenu par correspondance). En mars 2016, le défenseur des Citizens a même repris ses études et décroché un MBA (Master of Business Administration) à la Manchester Business School. Une boîte à fric sans doute.


6- Daniel Congré (Montpellier)
Parallèlement à sa formation de footballeur, le Toulousain de naissance a réussi à décrocher son bac en candidat libre. Poussé par une mère professeure de Sciences et vie de la terre, il a même obtenu un Deug en sociologie. Un diplôme qui l’a sans doute pas mal aidé pour communiquer avec Geoffrey Jourden lors de leur cohabitation montpelliéraine.


7- Jean-Luc Sassus (PSG, OL, St Etienne)
Jean-Luc Sassus était sans doute une des plus grosses tronches de l’histoire du championnat de France. Pas une grande gueule comme Pascal Olmeta qui lui fractura le nez dans le couloir de Gerland un soir de décembre 1996, mais un vrai intello. Le genre à suivre des cours de Maths sup et Maths spé en parallèle de sa carrière de footballeur, avant de finir par intégrer une école d’ingénieur en chimie. L’ancien ailier et défenseur gauche est décédé en 2015 d’une crise cardiaque. Il avait 52 ans.


8- Simon Mignolet (Liverpool)
Le gardien des Reds et des Diables Rouges a d’abord pensé suivre une formation de kiné, mais la présence obligatoire lors des TP l’a finalement convaincu d’opter pour une matière nettement plus abstraite : les sciences politiques. Ou comment jongler avec les mots pour décourager ses vis-à-vis, soit à peu près la même chose que ce qu’il fait déjà avec ses mains sur un terrain de foot.


9- Juan Mata
Récemment, le Mancunien a annoncé qu'il reverserait dorénavant 1% de son salaire à l'association Common Goal, afin de soutenir des projets caritatifs. Un joueur au grand cœur donc, mais aussi à la tête bien faite. Le champion d’Europe et du Monde espagnol a notamment suivi des études de journalisme à l’Université Polytechnique de Madrid, avant de décrocher brillamment une maîtrise d’anglais. Juan Mata serait également diplômé en marketing et en éducation physique, et se boufferait pour s’endormir, les élucubrations alcoolisées de ce bon vieux Charles Bukowski.


10- N’golo Kanté (Chelsea)
De 2010 à 2012, N’golo Kanté fait ses armes dans le Nord-pas-de-Calais du côté de Boulogne et en profite pour poursuivre ses études post bac, en décrochant un BTS en comptabilité. Une matière dans laquelle, il faut évidemment savoir kanté.

Source : Wikipedia

Crédit photo : Ronnie MacDonald

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages