10 footballeurs gallois qui ont marqué l'histoire du foot

Topito Sport

Le Pays de Galles a beau ne pas être qualifié pour la prochaine Coupe du Monde, il restera une terre de football, avec ses joueurs de légende qui ont écrit l'histoire d’un football qui sent la torgnole et le houblon, le tout agrémenté d’une ferveur populaire qu’on ne verra sans doute jamais en France.


1- Gary Speed
Malgré son patronyme, le milieu défensif gallois qui a connu ses plus belles heures sous le maillot de Leeds United au début des années 90, était plus réputé pour sa technique et sa vision du jeu, que pour son explosivité balle au pied. Un type bien, avec des valeurs à l’ancienne, solidaire et combatif, qui lui valurent d’inspirer les Bellamy (croisé à Newcastle) et autres Olivier Bernard époque Blackburn. A défaut de soulever la Coupe aux grandes oreilles, il aura l’occasion d’être récompensé par le Prince Charles, et accessoirement de Galles, pour services rendus au football. Nommé Sélectionneur de l’Équipe Nationale du Pays de Galles en février 2011 qu’il remet sur pied en seulement quelques mois, il est retrouvé pendu dans son garage le 27 novembre 2011, à priori suite à des problèmes conjugaux. Gary Speed reste à ce jour le 2nd joueur le plus capé du Pays de Galles avec 85 sélections, derrière Gary Neville (92) – Gareth Bale en est actuellement à 65.


2- Ryan Giggs
En 2016, le Gallois volant a tiré sa révérence après 29 saisons passées dans la peau d’un Red Devils (il a débuté en junior à United en 1987). Il reste à ce jour, le joueur le plus titré de l’histoire du foot, avec 35 titres à son actif dont 13 de Champion de Premier League, 2 Ligues des Champions, 4 Coupes d’Angleterre et quelques autres breloques. Jamais expulsé en cours de match, Ryan Giggs a toutefois frôlé le carton rouge en dehors, avec notamment une sale histoire d’adultère avec la femme de son propre frère.


3- Craig Bellamy
L’attaquant fut l’archétype du footballeur anglais à l’ancienne. Une grande gueule qui n’hésitait pas à casser des reins sur le terrain et à fracasser quelques mâchoires en dehors. Le Gallois qui a mis un terme à sa carrière en 2014, détient encore aujourd’hui le record du joueur à avoir inscrit un but avec le plus grand nombre de clubs différents : 7 au total. Certes, ça ne vaut pas un titre de Premier League mais c’est toujours une trace laissée dans l’histoire. C’est mieux en tout cas que celles présentes dans son casier judiciaire, avec une agression sur deux femmes en 2006 (il fut acquitté), une baston avec un fan sur le terrain en 2009, une autre en dehors avec deux hommes en 2011, et surtout l'agression de son coéquipier de Liverpool John Arne Riise à l’aide d’un club de golf. Un dérapage qui lui vaudra le surnom de Nutter with a putter (débile avec un club de golf) et une célébration de but devenue légendaire, Craig Bellamy mimant un swing après avoir planté un but en Ligue des Champions (victoire des Reds 2-1 sur le terrain du Barca en février 2007)


4- Ian Rush
Ian Rush c’est 346 réalisations avec les Reds, ce qui en fait le meilleur buteur de l’histoire du club. Un renard des surfaces, plus finisseur que créateur, qui concrétisait les offrandes délivrées par les Kenny Galdish et consort. Il détient encore à ce jour le titre de meilleur buteur en sélection galloise avec 28 buts inscrits en 73 sélections. Et un hommage à un footballeur moustachu en plein Movember, on ne pouvait décemment pas passer à côté.


5- Gareth Bale
La Gallois est un des très rares joueurs britanniques à s’être imposé en Liga. Un exploit pour un joueur à la base réputé pour sa pointe de vitesse et sa carrure de déménageur. Peu importe, Bale s’est imposé dans son couloir droit comme le Arjen Robben du Real, le chignon en plus. A ce jour, au-delà de son titre de champion de Liga acquis en 2017, il est triple vainqueur de la Ligue des Champions et demi-finaliste de l’Euro 2016 avec, il faut le dire, une équipe en bois. Pas mal pour un joueur de seulement 28 ans.


6- John Charles
Le Gallois a partagé sa carrière entre la Premier League et le Serie A avec des passages à Leeds (1948-1957 puis 1962), à la Juventus (1957 à 62) et à l’AS Roma (1962-63). Un joueur tellement complet, qu’il était capable d’évoluer aussi bien en défense centrale, au milieu de terrain, qu’à la pointe de l’attaque. John Charles était également réputé pour son fair-play au point d’être surnommé en Italie le Gigante Buono, cad le gentil géant (il mesurait 1,88m). Et pour cause, en 6 saisons dans le championnat italien, il n’a jamais reçu un seul carton. Après sa mort en 2004 d’une crise cardiaque, l'actuelle tribune ouest du stade Elland Road de Leeds a été officiellement rebaptisée John Charles Stand.


7- Neville Southall
Neville Southall aurait pu être un personnage dans un film de Ken Loach. Il quitte l’école sans diplôme à la fin des années 70 et s’en sort avec des petits boulots de serveur et d’éboueur dans sa région natale au nord du Pays de Galles. Après une saison en quatrième division, il est repéré et signe à Everton. Il y restera 18 saisons avec quelques prêts en début de carrière histoire de se faire les gants. Il est aujourd’hui considéré comme un des meilleurs gardiens anglais des années 80, ce qui n’a qu’une valeur toute relative au regard de la concurrence. Il détient également le record de sélections avec le Pays de Galles avec 92 apparitions, pour 123 buts encaissés… Quand on vous dit que tout est relatif dans le football.


8- Mark Hughes
En 22 ans de carrière, Mark Hugues a évolué à Manchester United, au Barca, au Bayern Munich et à Chelsea. En tout, il a inscrit la bagatelle de 221 buts et décroché deux titres de Champion de Premier League avec United en 1993 et 94, une Coupe d’Europe des vainqueurs de Coupe en 1991 (la même que celle remportée par le PSG) et 4 Coupes d’Angleterre. Actuel entraîneur de Stoke City depuis 2013, Mark Hughes a également dirigé la sélection galloise de 1999 à 2004.


9- Chris Gunter
Le latéral droit de Reading en Championship est moins connu que son compatriote Gareth Bale, mais ça ne l’empêche pas de compter 8 sélections de plus en équipe nationale (73 contre 65) et d’avoir été élu meilleur joueur gallois de l’année 2017. Le joueur qui a connu la Premier League avec Tottenham lors de la saison 2008-2009, avait rejoint Reading en 2012 alors en 1ère division anglaise, mais n’avait pu empêcher la descente du club en fin d’année. Fidèle au poste depuis, il est aujourd’hui entraîné par une légende mancunienne, un certain Jaam Stam (même si ça sent mauvais pour lui en ce moment, avec une 18è place au classement de Championship).


10-  Billy Meredith
Hommage aux anciens avec cet international gallois né en 1874 qui fut en son temps, une des premières gloires du football mondial. Evoluant au poste d’avant-centre ou d’ailier droit, Billy Meredith a fait sa carrière sous le maillot de Manchester City puis du rival United. Outre ses faits d’armes sur le terrain, il fut également un des pionniers de la création d'un syndicat des joueurs. Meredith fait aujourd’hui partie des 55 joueurs présents au English Hall of Fame, aux côtés d’Eric Cantona, Alan Shearer, Thierry Henry, ou encore paul Gascoigne.

Allez les Bleus ! (quand même)

Source : wikipedia

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages