10 joueurs qui ont fait basculer une rencontre OL-OM

Topito Sport

En Ligue 1 aussi, pour faire de grands matches, il faut de grands joueurs. D'ailleurs, les Olympicos entre Lyon et Marseille ont souvent basculé grâce, ou à cause, du génie de certains de ses acteurs.


1- Mamadou Niang et Mickaël Pagis en 1/8è de finale de la Coupe de France 2007
Impossible de départager deux des héros de cette folle soirée au Vélodrome. Menés dès la 17ème minute sur un but casquette et du casque de Cris, les Marseillais vont pousser et buter à plusieurs reprises sur Grégory Coupet, bien aidé par les pieds carrés de Djibril Cissé, auteur de 2 énormes croquages et d’une frappe sur le poteau. Il faudra attendre la 87ème minute pour que Mickaël Pagis sauve les siens d’une reprise de volée à bout portant, suivie quelques minutes plus tard, par un autre joueur tout juste rentré en jeu, Mamadou Niang qui va qualifier les Marseillais dans les arrêts de jeu, d’un coup de tête sur un centre millimétré d’Habib Beye.


2- Ludovic Giuly lors de la 38ème journée du Championnat de France 1996-97
Cette rencontre comptait certes pour du beurre, mais elle permit à plusieurs joueurs de briller. A commencer par le jeune Ludovic Giuly, 20 ans, qui va inscrire 3 des 8 buts de l’OL, dont 1 de la tête s’il-vous-plaît. On aurait également pu citer Alain Caveglia, auteur d’un doublé et d’un exploit personnel sur son second but, avec un contrôle orienté qui vient lober le défenseur adverse et lui permet de perforer la défense marseillaise. Enfin, on n’oublie pas non plus, Karim Benzema qui fit ce soir là, ses grands débuts à Gerland à seulement 10 ans. C’est lui en effet qui au début de la rencontre, apporta un bouquet de fleurs à Marcelo (Djian) et Franck Gava, deux joueurs alors sur le départ.


3- Jean Pierre Papin lors la 22ème journée du Championnat de France 1990-91
Cette année là, les deux Olympiques ne jouent pas exactement dans la même cour. L’OM de Bernard Tapie est en passe de remporter son 3ème titre consécutif, pendant que Lyon fait avec les moyens du bord, c’est-à-dire : Raymond Domenech à la baguette et… Bruno Genesio au milieu de terrain. Résultat, l’OL prend une valise et repart avec 7 buts encaissés au Vélodrome, dont 1 triplé de JPP, qui finira meilleur buteur du Championnat avec 23 réalisations.


4- Brandao lors de la Finale de Coupe de la Ligue 2012
Symbole de l’OM de ces dernières années, l’attaquant brésilien reste le joueur a avoir offert le dernier trophée aux Marseillais. C’était en avril 2012, sur un but dégueulasse opportuniste inscrit au cours de la prolongation, sur un centre mal contrôlé par Samuel Umtiti, 19 ans qui avait signé son premier contrat pro avec l’OL seulement 1 mois plus tôt.


5- Juninho lors de la 10ème journée de Ligue 1 saison 2006/2007
« L’OM a une histoire, l’Olympique Lyonnais est en train d’écrire la sienne ». Cette déclaration du meneur de jeu brésilien de l’OL au terme de la rencontre face à Marseille, résume parfaitement le sentiment laissé par la victoire des Gones au Vélodrôme (1-4). Pourtant, avant le match, les débats s’annonçaient équilibrés entre la meilleure attaque du Championnat (Lyon) et la meilleure défense (Marseille). Mais ce sont les Lyonnais qui vont sortir grandis de ce face à face entre les deux premiers du classement, avec un doublé de Juninho, d’abord sur un coup-franc exceptionnel qui ne laisse aucune chance à Mandanda, ensuite, en étant à la conclusion d’une combinaison initiée par une talonnade de Benzema, suivie d’une passe en profondeur de Jérémy Toulalan. Autre homme à s’être illustré ce soir là : Taye Taïwo expulsé à la 56ème après un (very) high kick sur Malouda.


6- Bafétimbi Gomis lors de la 10ème journée de Ligue 1 saison 2012/2013
Lorsque l’OL débarque le 28 novembre 2012 à Marseille, la première place du Championnat est en jeu. Lyon 3è doit impérativement gagner pour espérer passer devant Marseille second, qui n’a besoin que d’un nul pour devenir leader devant le PSG. Fidèle à sa réputation, c’est sur pénalty que l’OL ouvre le score par Gomis qui se fait lui-même justice après avoir été fauché dans la surface par Mandanda. Une ouverture du score suivie quelques minutes plus tard d’un doublé après une glissade de Diawara (les fameuses chutes de Diawara…) et un pointard en seconde période qui vient clôturer la marque.


7- Bruno Genesio lors de la 1ère journée du Championnat de France saison 1989/1990
L’actuel entraîneur de l’OL a marqué le premier but de sa carrière parmi l’élite lors cette 1ère journée de la saison 1989/1990. Le club qui vient de passer 6 ans en deuxième division va se faire fesser à domicile (1-4) par les Champions de France en titre, qui se sont renforcés à l’intersaison avec l’arrivée de Carlos Mozer à la place d’Yvon Le Roux, de Chris Waddle, Enzo Francescoli, Manuel Amoros, Jean Tigana ou encore du jeune Didier Deschamps. Une armada qui ne va laisser aucune chance aux hommes de Raymond Domenech, qui sauveront l’honneur par l’entremise de leur milieu de terrain, Bruno Genesio lancé comme une flèche et qui vient tromper Gaëtan Huard d’une frappe à ras de terre au premier poteau.


8- Remy Vercoutre lors de la saison 2013/2014 de Ligue 1
Pour son retour en tant que coach de l’OM, José Anigo a du remercier le portier lyonnais d’avoir permis à son équipe de revenir de Gerland avec le point du match nul. Baladés pendant 80 minutes, les Marseillais vont trouver leur salut sur une erreur de main de Remy Vercoutre qui laisse filer une frappe de Gignac à la 81è. Une boulette suivie d'une autre dans les arrêts de jeu suite à un coup-franc de Thauvin dévié de la tête par Bedimo.


9- Miralem Pjanic lors de la 13è journée de la saison 2009/2010
Cet Olympico fut sans doute le plus fou de l’histoire, avec un suspense qui aura tenu jusqu'aux arrêts de jeu avec une égalisation marseillaise (5-5), sur un but contre son camp de Jérémy Toulalan, alors que l’OM menait 4-2 dix minutes plus tôt. Et si on ne devait ressortir qu’un joueur de la rencontre, ce serait Miralem Pjanic, pour son but de volée en début de rencontre, mais aussi pour sa passe aveugle qui offre le cinquième but à Michel Bastos à la 90è, 2 minutes avant de se faire remonter au score.


10- Alexandre Lacazette lors de la 21ème journée de la Ligue 1 saison 2016/2017
Séparés de 4 points seulement au classement, les deux clubs souffrent à l’époque des mêmes problèmes défensifs. Et c’est Alexandre Lacazette qui va en profiter avec un doublé inscrit sur deux erreurs défensives marseillaises, d’abord un tacle de Morgan Samson qui se transforme en passe décisive pour l’attaquant lyonnais, avant ensuite que la charnière Rolando, Doria ne montre l’étendu de ses talents, avec une mésentente à l’origine du second but du futur Gunner. On retiendra également le but tout en finesse de Mathieu Valbuena, sur un crochet suivi d’un tir enroulé qui vint finir sa course dans le petit filet de Steve Mandanda. Bien joué petit bonhomme.

Vous aussi vous pensez que Mitroglou va briller dimanche soir ?

Source : wikipedia

Crédits photo : Jejecam

À lire aussi