10 pistes pour remplacer Bielsa au LOSC, le meilleur job du monde

Topito Sport

A peine remis du fantasme Bielsa, le LOSC doit rapidement se trouver une nouvelle idylle, avec si possible, un entraîneur qui saura raviver la flamme éteinte entre les joueurs et leurs supporters. Top 10 des candidats masochistes au sauvetage nordiste.


1- Laurent Blanc
Le LOSC offrira t-il un chèque en blanc à l’ancien coach parisien comme il l’a fait avec Bielsa ? Une éventualité qui refait surface ces dernières heures, alors que Laurent Blanc était déjà dans les petits papiers de Luis Campos cet été, avant que Gérard Lopez ne parvienne à imposer la présence du coach argentin. L’intéressé n’a pas encore répondu à l’appel d’air médiatique. Et pour cause, d’autres aventures lui seraient promises, comme la possibilité de prendre les rênes de Galatasaray en lieu et place du Croate Igor Tudor. A moins que l’ancien Sélectionneur des Bleus n’accepte de rempiler cette fois du côté de l’équipe nationale américaine, non qualifiée pour la prochaine Coupe du Monde, et actuellement en quête d’un nouvel homme fort.


2- Christophe Galtier
Lorsqu’un coach déclare ouvertement dans une émission comme le CFC être intéressé par un poste vacant, ce n’est plus une perche tendue, c’est une parade nuptiale. Difficile d’imaginer que l’ancien coach des Verts aie chantonné une telle sérénade en public sans avoir déjà tâté le terrain lillois avant. L’arrivée de Galtier au LOSC paraît même une évidence pour un entraîneur élevé aux grains de la Ligue 1 et qui a porté les couleurs lilloises comme footballeur de 1987 à 1990.


3- Sven-Göran Erikssson
En quête d’une tête de gondole prestigieuse pour rassurer les investisseurs, à défaut des supporters, le LOSC pourrait se laisser tenter par l’expérimenté Sven-Göran Erikssson. L’ancien Sélectionneur de l’Angleterre, de la Chine et de la Côte d’Ivoire aurait postulé pour prendre la succession de Bielsa. A son crédit, un cv avec des expériences au plus haut niveau à l’AS Roma, Manchester City ou encore Benfica. Par contre, mieux vaut ne pas s’attarder sur les détails. Ses dernières piges sont plus que mitigées, avec entre-autres un licenciement du club de D2 chinoise le Shenzhen FC en juin dernier, après seulement six mois de services. Pas sûr que les dirigeants nordistes soient tentés par un nouveau coup de poker.


4- Javi Garcia
C’est le quotidien sportif espagnol AS qui a le premier sorti l’info début novembre. A l’époque, Marcelo Bielsa n’était qu’en sursis, ce qui n’a visiblement pas empêché le Directeur sportif du LOSC, Marc Ingla de prendre contact avec l’ancien entraîneur de Malaga de 2014 à 2016, et du Rubin Kazan (2016-2017). Libre de tout contrat depuis son départ à l’amiable du club russe (9ème du Championnat au terme de la saison), Javi Garcia a l’avantage de parler espagnol, ce qui, vu l’effectif lillois, pourrait s’avérer utile.


5- Guus Hiddink
Pour remplacer Bielsa, impossible de prendre n’importe quel gusse. Autant prendre le meilleur, qui en plus d’être disponible, n’est jamais aussi bon qu’avec les petites équipes. Souvenez-vous ce qu’il parvint à faire avec la Corée du Sud lors de la Coupe du Monde 2002 ! En plus, l’ancien coach de Chelsea, du PSV et du Real Madrid aime voyager. Il a entraîné dans pas moins de 8 pays depuis le début de sa carrière, dont un séjour en Russie au FK Anji Makhatchkala. A côté Lille, c’est la capitale mondiale du football !


6- Raymond Domenech
Persona non grata depuis ses déboires avec l’Equipe de France, l’ancien Sélectionneur est aujourd’hui plus habitué aux terrains médiatiques, qu’aux pelouses de Ligue 1. Soit, mais il n’a visiblement rien perdu de son sens du tacle, que ce soit contre Kita, Ranieri ou autres empêcheurs de philosopher en rond. Et puis, n’oublions pas que la vindicte populaire masque des résultats sportifs à faire pâlir d’envie pas mal d’entraîneurs de Ligue 1. Avec les Bleus, Domenech peut quand même se vanter d’un bilan honorable de 41 victoires, 24 nuls pour seulement 14 défaites.


7- Thomas Tuchel
Viré du Borussia Dortmund en mai dernier, beaucoup pensaient que le coach de seulement 44 ans, prendrait le relais de Carlo Ancelotti au Bayern cet automne. Une fausse piste puisque Thomas Tuchel est toujours aujourd’hui en quête d’un nouveau challenge sportif. Et en matière de défi, celui proposé par le LOSC a de quoi faire saliver n’importe quel coach masochiste. Reste à savoir à quel point Thomas Tuchel aime souffrir.


8- Rolland Courbis
C’est le pompier de service (et pyromane à ses heures), l’homme des situations quasi perdues, celui qui se fait appeler « coach » sur RMC a paradoxalement de moins en moins l’occasion de l’être dans la vraie vie. Il faut cependant remonter aux années 90 pour voir briller les équipes dirigées par le Marseillais, mais Courbis a tellement taillé les méthodes de Bielsa, qu’on a presque envie de voir s'il ferait mieux à sa place.


9- Oscar Garcia
Se maquer avec un coach qui vient de démissionner d’un club de Ligue 1, ce serait presque aussi moche que de sortir avec l’ex qui vient de larguer votre collègue de bureau. Ça ne se fait pas, même si on en a tous rêvé un jour. Oscar Garcia a certes quitté St Etienne les fesses à l’air avec la marque des 5 doigts gravées sur son postérieur, mais lui au moins, a réussi à faire illusion au moins jusqu'en septembre.


10- Franck Passi
Lors de sa première pige lilloise, Franck Passi était parvenu à engranger 20 points sur 39 possibles entre février et mai 2017, soit le 8ème meilleur bilan du Championnat sur la période. Surtout, l’ancien Marseillais connaît parfaitement la maison, voire même quelques joueurs encore dans l’effectif. Son acclimatation n’en serait normalement que plus rapide. Alors Franck Passi, futur entraîneur du LOSC ? Pas si sûr.

Vous avez un petit préféré ?

Source : FranceFootball

Crédit photo : Doha Stadium Plus Qatar

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages