10 sportifs virés par leur club, allez hop, ça dégage

Topito Sport

Les footballeurs sont presque des salariés comme les autres. Il suffit d’un (gros) faux pas pour qu'ils soient virés dans la foulée, avec le risque en plus, que ça se transforme en débat de société dans les médias et sur les réseaux sociaux.


1- Football : Guillermo Varela viré à cause de son tatouage
Lors de la saison 2016-2017, le latéral droit uruguayen de 24 ans est prêté par Manchester United à l'Eintracht Francfort. Manque de bol le joueur se blesse et passe de longs mois éloignés des terrains. Enfin remis sur pied, il enchaîne les bonnes prestations jusqu’à cette veille de finale de Coupe d’Allemagne où le joueur décide de se faire tatouer contre l’avis du médecin du club. Quand ça veut pas, ça veut pas… le tatouage s’infecte et Guillermo Varela est obligé de déclarer forfait. Il sera viré quelques jours plus tard, officiellement pour manque de professionnalisme : «Le chemin de Guillermo à l'Eintracht s'arrête là. Le club ne peut pas continuer avec un joueur qui n'écoute ni les avis du coach ni du médecin. Nous pensions prolonger son prêt, mais naturellement, ce n'est plus un problème. Guillermo est suspendu immédiatement.» 


2- Rugby : Martin Castrogiovanni licencié pour une virée à Las Vegas
Vous vous souvenez sans doute de cette photo postée sur l’Instagram de Zlatan Ibrahimovic en avril 2016, sur laquelle on voyait le Suédois en virée à Las Vegas avec Verrati, Pastore, Sirigu et un certain Martin Castrogiovanni, rugbyman du Racing 92. Le pilier italien n’avait certes pas été retenu pour disputer la demi finale de la Coupe d’Europe à Nottingham (victoire 19-16 contre Leicester), mais on ne peut pas dire que le joueur se soit montré particulièrement solidaire de ses coéquipiers. Résultat : le joueur a été mis à pied par le club parisien avec une procédure juridique à la clé. Quelques semaines plus tard, Martin Castrogiovanni récidivera, cette fois en préférant assister au dernier match de la saison du PSG au Parc des Princes, plutôt qu’à la finale de Coupe d’Europe du Racing 92. Elles sont belles les valeurs de l’ovalie !


3- Football : Vikash Dhorasoo viré pour actes d’insubordination
Le palmarès de l’International français compte peut être 2 titres de Champion de France avec Lyon en 2003 et 2004, 2 Coupes de la Ligue et une de France, on se souviendra surtout de lui comme le premier joueur du Championnat de France à s’être fait virer par son club. C’était en 2006, quelques mois après avoir joué les réalisateurs en herbe pendant la Coupe du Monde, Vikash Dhorasoo passe son temps à s’embrouiller avec son coach moustachu du PSG, Guy Lacombe. La défaite à domicile des Parisiens 1-3 face à l’OM va précipiter la rupture entre les deux hommes. Mais c’est le joueur qui sera le premier sanctionné par le club, avec une procédure de licenciement pour manquements à son “obligation de réserve”, son “devoir de loyauté” ainsi que des “actes d'insubordination, de désobéissance” et une “attitude de provocation permanente”». Quant à Guy Lacombe, son tour viendra en janvier 2007. Il quittera le PSG après être passé à la compta pour récupérer son chèque de 4 millions d’euros.


4- Rugby : le All-black Ali Williams viré pour possession de cocaïne
Décidément, le Racing 92 collectionne les embrouilles extra-sportives avec certains de ses joueurs. Après l’histoire de la virée de son pilier italien à Las Vegas, c’est au tour du Néo-zélandais Ali Williams de se faire rattraper par la patrouille. Les stups cette fois. Le 24 février 2017, le joueur parisien s’est fait contrôler avec 2,4 grammes de cocaïne, en compagnie d’un autre International, mais australien cette fois, le toulonnais James O’Connor. Au moins, on sait depuis pourquoi Ali Williams a toujours préféré jouer « deuxième ligne ».


5- Football : Kevin Grosskreutz viré après s’être battu en boîte de nuit
L’ancien milieu du Borussia a touché le fond de la bouteille en avril dernier, lorsqu’il est amené à l’hôpital après une bagarre dans une boîte de nuit de Stuttgart. Le joueur rond comme un ballon, n’avait rien trouvé de mieux que d’emmener avec lui 3 jeunes de l’équipe des moins de 17 ans. Licencié pour faute grave par son club, Kevin Grosskreutz avait décidé dans la foulée de mettre un terme à sa carrière pro. Jusqu’à ce que le SV Darmstadt lui propose un dernier verre. Le club est actuellement 11è de Bundesliga 2 et évolue avec un certain Lacazette, Romuald de son prénom, le cousin de l’attaquant d’Arsenal.


6- Handball : Luka Karabatic licencié pour soupçons de match truqué
Le 15 novembre 2012, la cadet des frères Karabatic est licencié pour faute grave par le Montpellier AHB suite à l’affaire des paris truqués survenue quelques semaines plus tôt. Le club du Pays d’Aix n’avait visiblement pas les mêmes scrupules que son voisin héraultais, et embaucha le joueur dans la foulée, avant que ce dernier, ne rejoigne l’armada de stars du PSG en 2015. Luka Karabatic fut finalement reconnu coupable d’escroquerie et condamné à 2 mois de prison avec sursis et à 10 000 euros d’amende.


7- Football : 40 joueurs d’un club nigérian virés d’un coup pour manque de résultats
Le club du Mighty Jets FC n’est pas le genre à tergiverser. En début d’année, confrontée à une mauvaise passe sportive, la direction a carrément décidé de se séparer du jour au lendemain de 40 joueurs de son effectif, qui en comptait 65…


8- Rugby : Alipate Ratini du FC Grenoble, du Stade français et de Perpignan pour problème d’alcoolisme
L’International fidjien semble aussi intenable sur un terrain, qu’en dehors. Malheureusement, ses contre-pieds dans le civil sont en train de lui coûter sa carrière sportive. Alipate Ratini a notamment été viré de Grenoble pour des problèmes avec l’alcool alors qu’il était en rééducation au centre de Capbreton, pour soigner une blessure au talon d’Achille. Le Stade français, La Rochelle et Perpignan ont bien tenté depuis de lui redonner sa chance, avec les mêmes rechutes et autant de lettres de licenciement. Aux dernières nouvelles, le joueur était à l’essai à Carcassonne, mais aurait décidé au dernier moment de rejoindre Béziers, qui lui aurait quand même fait signer une clause de bonne conduite… juste au cas où.


9- Football : Joey Barton viré à cause de son addiction aux paris sportifs
Suspendu 18 mois en mai dernier pour avoir parié la bagatelle de 1260 fois sur des rencontres de football entre 2006 et 2016, Joey Barton a été licencié par son club de Burnley, qu’il avait pourtant largement aidé à remonter en Premier League. L’ancien Marseillais avait déjà été suspendu dans sa carrière pour les mêmes faits par la Fédération écossaise de football, à l’époque où il évoluait avec les Rangers FC.


10- Taekwondo : Evra viré pour pied trop haut
Et encore, vous avez déjà essayé de filer un coup de savate avec un pantalon de jogging ?

Vous aussi vous avez déjà été viré après avoir fait une grosse boulette ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages